BFM Business

Les "drives piétons" séduisent les Parisiens

-

- - LOIC VENANCE - AFP

Carrefour, Monoprix et Leclerc proposent ce service dans plusieurs magasins de la capitale.

Lancé par Carrefour en avril 2018, les "drive piétons" séduisent de plus en plus les Parisiens. Proposé d'abord dans six magasins de l'enseigne dans la capitale, l'offre s'est maintenant élargie. A la fin du mois de janvier ils seront 31. Monoprix avait déjà lancé ce service il y a plusieurs années, Leclerc, quant à lui, a ouvert son premier drive piéton en janvier 2019.

Le principe est simple: les clients se géocalisent sur le site internet ou l'application mobile puis font leurs courses en ligne. Il suffit ensuite de venir les récupérer directement en magasin selon l'heure de retrait choisie. Les supermarchés proposant ce service sont localisés sur sur une carte sur le site internet de Carrefour

"Le Parisien a besoin de faire ses courses rapidement. Cela lui permet de gagner du temps. Il vient chercher ses articles en magasin et après il peut prendre son temps pour acheter les produits qu'il a besoin de voir, de sentir, de goûter, comme la viande ou les fruits et légumes", explique Matthieu Ricou, directeur opérationnel chez Carrefour en Ile-de-France.

3/4 des Français intéressés par le drive piéton

Pour les enseignes de supermarchés, toute la question est de savoir "comment je touche avec mon enseigne un maximum de consommateurs en leur offrant le prix des hypermarchés, l'assortiment large des hypermarchés et des horaires larges", résume Laurent Zeller, président Nielsen, une entreprise spécialisée dans l'étude des achats des consommateurs.

Le phénomène des drive piéton reste néanmoins restreint à la région parisienne. "Au niveau national, 19% des Français savent ce que c'est mais les 3/4, en revanche, se disent intéressés. Et c'est normal, cela correspond aux attentes citées."

Outre le drive piéton, les enseignes n'hésitent pas à tester de nouveaux modes d'achat. Parmi eux, les supérettes ouvertes 24/24h, les casiers où retirer les achats mais aussi le drive d'entreprise, où on achète en ligne et on retire les achats sur son lieu de travail. 

Cyrielle Cabot