BFM Business

Le parfumeur Coty fait bloquer des sites Internet "illicites"

-

- - Dimitrios Kambouris-Getty Images North America-AFP

Le parfumeur a obtenu de la cour d'appel de Paris, le blocage judiciaire de trois sites internet de vente qui portaient atteinte à son réseau de distribution sélective.

Le grand parfumeur américain (d'origine française) a gagné une bataille judiciaire contre des sites Internet de vente de parfums, qui menaçaient en France sa distribution exclusive. Coty détient les licences Calvin Klein, Marc Jacobs, Guess et Cerruti, notamment.

Il a obtenu de la cour d'appel de Paris, le blocage judiciaire de trois sites (leaderparfum.com, iloveparfums.com, e-shopdiscount.com) qui vendent sur Internet des parfums à prix cassés, en dérogeant aux règles et critères imposés par la firme.

Régi par une réglementation européenne, le mode de distribution exclusive permet aux parfumeurs de luxe de sélectionner les enseignes de leur choix tout en spécifiant la façon dont les produits sont vendus en présentoir (dans les boutiques) voire sur les sites web des revendeurs retenus.

Bien qu'implantés à l'étranger, les trois sites web visés par la cour d'Appel sont actifs sur le marché hexagonal puisque rédigés en français tout en offrant la possibilité de faire livrer en France la marchandise achetée en ligne.

Une concurrence jugée "déloyale" pour Coty France

Cette mesure judiciaire impose aux quatre grands opérateurs télécoms, fournisseurs d'accès Internet (Free, Bouygues Telecom Orange et SFR), de prendre toutes les mesures pour bloquer l'accès par leurs abonnés à ces sites web.

Les juges ont estimé "que ces sites se comportaient comme s'ils faisaient partie d'un réseau de distribution sélective sans jamais en assumer les obligations ni le coût, tout en profitant, pour attirer les internautes, de la grande notoriété des marques des produits qu'ils proposent à la vente".

Ils ont donc jugé que "par ces comportements parasitaires, les trois sites concurrencent de manière déloyale la société Coty France, avec le risque sérieux de désorganiser le réseau de celle-ci".

Coty a par ailleurs repris, cet été, les marques de parfums de Procter&Gamble (Gucci, Hugo Boss, Lacoste, Dolce&Gabbana, etc...) pour la somme de 12,5 milliard de dollars. C'est l'une des plus importantes acquisitions récentes réalisées dans l'univers de la beauté.

Frédéric Bergé