BFM Business

La FDJ dévoile de nouveaux jeux à gratter plus abordables pour sauver le patrimoine

Stéphane Pallez, pdg de la FDJ, et Stéphane Bern lors de la présentation de la première édition des jeux Mission du Patrimoine.

Stéphane Pallez, pdg de la FDJ, et Stéphane Bern lors de la présentation de la première édition des jeux Mission du Patrimoine. - Ludovic Marin- AFP

Pour la deuxième année, la Française des jeux propose des jeux à gratter Mission Patrimoine. En plus des tickets à 15 euros, une seconde gamme de 12 jeux à 3 euros sera mise sur le marché à compter du 2 septembre. L'objectif est de récolter entre 25 et 30 millions d'euros pour financer la restauration de 121 sites en péril.

Jouer pour financer la restauration du Patrimoine est un concept qui a remporté un franc succès l'année dernière, avec 22 millions récoltés. La Française des jeux renouvelle donc cette année son offre de jeux Mission Patrimoine, orchestrée par Stéphane Bern. Après le Super Loto du 14 juillet, c'est une nouvelle gamme de jeu à gratter qui sera mise sur le marché le 2 septembre, à l'occasion des journées européennes du Patrimoine.

Comme l'année dernière des tickets à 15 euros seront disponibles, ornés de 6 sites majeurs du patrimoine. Il permettra au joueur qui aura la main heureuse d'emporter 1,5 million d'euros. Sur chaque mise, 10,80 euros sont reversés sous forme de gains aux joueurs, 1,64 euro pour la FDJ (dont 0,78 pour rémunérer les détaillants) et 1,04 euro pour les prélèvements obligatoires et sociaux. Et au final, 1,52 euro iront alimenter les fonds de la mission Patrimoine.

-
- © -

Nouveauté de cette édition 2019, une seconde série de tickets est aussi lancée, à 3 euros, afin de toucher un public plus large. Les joueurs auront le choix parmi douze modèles à l'effigie de monuments menacés. Sur les 20 millions de tickets imprimés, 20 permettront de toucher le gros lot, soit 30.000 euros. Sur chaque ticket vendu, 1,95 euro sont redistribués aux joueurs via les gains et 50 centimes à la restauration des monuments.

La FDJ espère dépasser le succès de l'année dernière en reversant au moins 25 à 30 millions d'euros pour aider à la restauration des 121 sites en péril sélectionnés par la Mission Patrimoine. Pour cela il faudra dépasser les 2,8 millions de joueurs de l'an passé, qui avaient misé 178 millions d'euros.

Coralie Cathelinais