BFM Business
Conso

Des pertes de plus de 1 milliard d'euros pour le groupe Auchan qui lance une cure d'austérité

-

- - Remy Gabalda - AFP

Ventes en recul et des actifs dépréciés de 700 millions d'euros, l'année 2018 a été noire pour le groupe Auchan qui va fortement réduire ses investissements en 2019.

Le groupe français Auchan Holding, propriétaire des magasins Auchan, de la banque Oney et de la foncière Ceetrus, a accusé une perte nette de 1,145 milliard d'euros en 2018, plombé par des dépréciations dans son pôle distribution qui devra entamer un "redressement" en 2019.

Auchan Retail, en raison de résultats "très insuffisants", aura pour objectif, "à court terme", un redressement de son activité "qui passera par des arbitrages et des renoncements", a annoncé vendredi dans un communiqué Edgard Bonte, le nouveau président du directoire de la holding, non cotée en Bourse et propriété de l'Association familiale Mulliez.

Le groupe affirme que son résultat 2018 est grevé par "des dépréciations d'actifs", notamment de son pôle distribution, nécessitant "un plan d'action volontaire" en 2019, qui passera par une "maîtrise de l'endettement et des ratios financiers". 

Ce plan doit permettre "une identification de tous les foyers de pertes sans a priori" et, selon principe de réalité, de "soit redresser les magasins soit de les réformer", a expliqué Edgard Bonte lors d'une conférence de presse.

Baisser de moitié les investissements

Il est également prévu de baisser "de moitié" les investissements, ce qui générera "plusieurs centaines de millions d'économies en année pleine". Aucun plan de réduction d'effectifs, notamment en France, n'est en revanche programmé, a assuré Edgard Bonte. L'objectif est un redressement à court terme du pôle distribution, "avec des améliorations significatives attendues dès 2019".

Les actifs dépréciés sont situés principalement en Italie, en France et en Russie, selon le communiqué. En raison de ces résultats "insuffisants", Auchan Holding ne versera pas de dividende au titre de l'exercice 2018, a annoncé le groupe.

Le produit des activités ordinaires de la holding - l'équivalent de son chiffre d'affaires - s'est établi en 2018 à 50,986 milliards d'euros, en baisse de 3,2% à changes courants, en raison notamment d'un "effet négatif de l'évolution des cours de change principalement du rouble russe et du yuan chinois", selon le communiqué. Son résultat opérationnel courant (ROC), l'indice de référence dans la grande distribution, s'est pour sa part réduit de moitié (-54,7%), à 397 millions d'euros.

Frédéric Bianchi avec AFP