BFM Business

Radars dégradés: les Français sont restés prudents au volant

Un radar dégradé

Un radar dégradé - Philippe Huguen - AFP

Le magazine Auto Plus a effectué plus de 2000 contrôles de vitesse à proximité des radars hors-services et n'ont pas constaté une hausse des infractions. En revanche, les recettes des contrôles automatisés 2018 s'affichent en forte baisse.

Les dégradations de radars, plus un problème de recettes pour l'Etat que de sécurité routière? C'est qu'affirme Auto Plus a travers une enquête publiée dans son dernier numéro de ce vendredi 14 juin. Les journalistes du magazine ont réalisé plus de 2000 contrôles de vitesse à proximité des radars hors-service, sur une variété de routes différentes et bien dissimulés dans le décor pour ne pas alerter les conducteurs de leur présence, nous a précisé l'auteur de l'enquête.

Des vitesses normales à l'approche des radars dégradés

Le constat: des vitesses qui restent en moyenne en-dessous des limitations avec peu voire pas d'excès verbalisables. Sur les routes à 80 km/h, (les ex, et futures pour certaines, routes à 90 km/h), Auto Plus a ainsi relevé une vitesse moyenne de 77 km/h, avec 3,2% d'excès qui auraient donné lieu à une contravention. Sur les voies rapides, à 110 comme à 130 km/h, la vitesse moyenne est 7 km/h inférieure à la limite et aucun excès verbalisable n'a été constaté.

Les Français resteraient donc bien prudents au volant malgré les dégradations des radars automatiques. La mortalité routière a en effet atteint son niveau le plus bas en 2018. Mais dans sa dernière communication, la sécurité routière avait signalé des chiffres moins bons en fin d'année, justement en raison des radars vandalisés.

Recettes en forte baisse

Auto Plus souligne ainsi que la principale conséquence de ces dégradations serait la forte chute des recettes générées par les radars en 2018. D'après le dernier rapport de la Cour des Comptes, ils ont rapporté "seulement" 864,3 millions d'euros l'an dernier, soit une baisse de 139,22 millions d'euros (-15%) par rapport à 2017. Un "gadin" des recettes pour Auto Plus d'autant que l'Etat s'attendait à une hausse des recettes, notamment avec le passage à 80km/h, avec un gain attendu à 1,1 milliard d'euros. Et en 2019, la tendance à la baisse continuerait de plus belle: la perte de recettes liée aux radars dégradés serait estimée à 455 millions d'euros.

Des radars toujours utiles?

Reste la question de remplacer ou non les radars dégradés: des équipements coûteux et qui pourraient rapidement être dégradés de nouveau. Avec un comportement plus vertueux des automobilistes, leur réelle utilité tant sur le plan de la sécurité routière que du potentiel de recettes, apparaît remise en cause.

"Le manque à gagner a été pratiquement aussi important avant le 1er juillet (45 % du total annuel), date d’entrée en vigueur du 80 km/h, qu’après (55 %). Une vraie surprise qui accrédite la thèse d’un changement des comportements", explique Auto Plus avec un tableau reprenant les différentes baisses de recettes mois par mois en 2018.

Autre explication avancée par le magazine: la hausse du prix des carburants qui inciterait d'autant plus les automobilistes à pratiquer l'éco-conduite, en particulier en appliquant un usage modéré de la pédale de droite.

Julien Bonnet