BFM Auto

Près d'un Français sur 4 circule sans ces 2 indispensables

Depuis le 1er janvier 2008, tous les automobilistes doivent avoir dans leur voiture un gilet jaune et un triangle de pré-signalisation.

Depuis le 1er janvier 2008, tous les automobilistes doivent avoir dans leur voiture un gilet jaune et un triangle de pré-signalisation. - Patrick Bernard - AFP

Ils sont obligatoires depuis 2008, pour la sécurité des conducteurs. Pourtant, selon une étude réalisée pour le loueur Enterprise Rent-A-Car, un Français sur quatre n’a dans sa voiture ni gilet de sécurité, ni triangle de pré-signalisation.

Karl Lagerfeld en avait fait la promotion en 2008, mais 9 ans plus tard, 24% des Français n'ont toujours pas dans leur voiture le célèbre gilet jaune, à utiliser en cas d'urgence. C’est ce qui ressort d’une étude* Optimum Insitute/Enterprise Holdings, réalisée pour le loueur de voitures Enterprise Rent-A-Car. Or, en cas d’incident, le conducteur doit revêtir ce gilet avant de sortir de son véhicule, pour être sûr de bien être vu par les autres automobilistes.

La priorité en cas d'incident: se mettre en sécurité

Avec le gilet jaune, la législation impose également la présence dans le véhicule d’un triangle de pré-signalisation, afin de signaler aux autres usagers de la route la présence d'une voiture arrêtée sur le bas-côté. Mais là encore, les Français ne semblent pas mieux informés. 22% des personnes interrogées déclarent ainsi ne pas avoir de triangle dans l’habitacle.

"Dans les situations d’urgence, la priorité est de se mettre en sécurité, avoir un gilet jaune et un triangle de pré-signalisation, rappelle Christophe Ramond, directeur des études à l'association Prévention Routière. Si vous devez vous arrêter sur la route, arrêtez-vous le plus à droite possible de la chaussée, mettez le gilet et faites sortir tous les occupants par la droite. Sécurisez ensuite le lieu de l’incident, en le plaçant 50 mètres en amont du véhicule, ou avant un virage".

135 euros d'amende en l'absence de gilet ou de triangle

Sur autoroute, Christophe Ramond conseille de passer rapidement derrière la barrière, pour se mettre en sécurité. Comme le véhicule est immobilisé sur la bande d’arrêt d’urgence, il n'est pas nécessaire d’installer un triangle de pré-signalisation.

En l’absence du gilet jaune et/ou du triangle, les automobilistes contrevenants risquent 135 euros d’amende. A noter que le conducteur doit également dispose d’un éthylotest dans l’habitacle, mais que son absence n’est pas verbalisable.

*Etude réalisée sur 1004 personnes entre le 11 et le 30 Mai.

Pauline Ducamp