BFM Business

Les voitures sans permis ne passent pas le crash-test

L"Axiam Crossover GTR 2016 offre la plus mauvaise sécurité conducteur des voiturettes testées.

L"Axiam Crossover GTR 2016 offre la plus mauvaise sécurité conducteur des voiturettes testées. - EuroNCAP

EuroNCAP a divulgué les notes aux tests de sécurité attribuées aux voitures sans permis, dites "quadricycles lourds". Et le moins que l'on puisse dire, c'est que même avec un barème spécifique, les voiturettes obtiennent des notes catastrophiques.

Les images du crash-test effectué sur l'Aixam Crossover GTR sont équivoques, la note laissée au véhicule par l'EuroNCAP encore plus: une étoile sur cinq et une note peu reluisante de 25% pour la sécurité passager. L'institut européen, qui note la sécurité routière de tous les véhicules commercialisés, n'y va pas par quatre chemins. Sur les voitures sans permis, "il y a encore des problèmes fondamentaux de sécurité". 

L'institut a pourtant mis au point un barème spécifique avec des critères de notation revus pour s'adapter à ce type de véhicules sondés, soit des prérequis moins drastiques que ceux demandés aux véhicules classiques, c'est dire. Mais deux ans apèrs une première série de tests, l'EuroNCAP a testé quatre nouveaux modèles et la sécurité des quadricyles lourds est toujours en cause.

Seulement deux étoiles pour la "mieux" notée

Un quadricycle lourd est une quatre places nécessitant un permis B1, version édulcorée du permis de conduire B, qui permet de conduire des tricycles et des quadricycles lourds à moteur dont la puissance n'excède pas 15kW et dont le poids ne dépasse pas les 550 kg. Des véhicules plus rapides que les quadricycles légers, pouvant aller jusqu'à 90km/h, quand les petites deux places stagnent autour des 45km/h. Un peu plus réglementées que les voitures sans permis deux places (qui ne nécessitent même pas l'obtention de l'examen du code), les quatre places sont tout aussi dangereuses que les voiturettes, conclut l'étude de l'EuroNCAP.

Malgré des critères adaptés à ce type de véhicule, la meilleure note du groupe mis à l'épreuve n'est que de 2 étoiles, à mettre au compte de la Châtenet CH30. Que cela ne rassure pas ceux qui conduisent déjà ou aimeraient faire l'acquisition de ce modèle, il a beau être mieux noté, il n'en est pas pour autant sûr, en témoigne les observations faites par l'organisme. "Le véhicule n'a pas d'airbag conducteur et la force avec laquelle la tête du mannequin a frappé le bord inférieur du volant indique une forte probabilité de blessures graves ou mortelles", peut-on lire dans le communiqué EuroNCAP. Sur la CH30, le niveau de protection conducteur n'atteint que 38%. Également soumises aux tests, la Microcar M.GO Family, fabriquée par Ligier, obtient 1 étoile et 28%, de même pour la Bataj Qute. 

Elles trompent l'oeil, pas les crash-test

Cette dernière doit son nom au mot anglais "cute", qui veut dire mignon. Un image travaillée par le secteur qui n'hésite pas à mettre en avant les formes "mignonnes" et un design coloré. Là réside l'un des grands problèmes des voitures sans permis qui restent surtout une grande curiosité française, preuve en est la domination de marques hexagonales (Axiam, Microcar, Chatenet...) sur le marché. Elles ont rompu avec cette image de "pot de yaourt" pour arborer des lignes de petites citadines coquettes, et la gamme de prix (entre 8000 et 15.000 euros), quasi similaire à celles des petites voitures nécessitant d'avoir le permis de conduire, laissent penser qu'elles offrent le même niveau de prestations, ce qui est visiblement tout le contraire.

Pas de ceinture à prétensionneur obligatoire

La réglementation impose aux constructeurs de quadricycles un niveau de sécurité limité au strict minimum, et ces derniers se gardent visiblement bien d'aller au delà. Les équipements de sécurité basiques ne sont pas demandés: airbags et ceintures avec prétensionneurs ne sont pas obligatoires. D'ailleurs seule la Microcar M.GO de Ligier propose un airbag pour le conducteur, il est optionnel, et totalement inefficace contre un choc frontal.

Reste que la probabilité est moindre de les voir impliquées dans des chocs à grande vitesse. Les voiturettes sont limitées à un usage urbain et visent un public jeune, mais il ne faut pas oublier qu'elles sont très populaires dans les zones rurales, notamment chez les personnes âgées. D'où le besoin urgent d'une réglementation plus sévère sur l'équipement des quadricycles demandée par l'EuroNCAP. "Il est décevant de voir que les quadricycles ne disposent pas d'éléments de sécurité basiques qui se trouvent sur toutes les petites voitures", déplore Michiel Van Ratingen, secrétaire général de l'institut.

H.Beloucif