BFM Business

Les Allemands n’ont presque pas acheté d'Audi en septembre

Audi a en effet vendu deux fois moins de voitures le mois dernier que l’année précédente.

Audi a en effet vendu deux fois moins de voitures le mois dernier que l’année précédente. - Christophe ARCHAMBAULT / AFP

Le constructeur premium a publié des résultats de ventes catastrophiques pour le mois dernier. En cause, le passage au nouveau cycle d’homologation WLTP.

2018 pourrait bien rester comme une "annus horribilis" pour Audi. Alors que le constructeur allemand met en avant ses dernières technologies au Mondial de l’Automobile de Paris, les chiffres de vente de septembre publiés en fin de semaine font froid dans le dos.

Audi a en effet vendu deux fois moins de voitures le mois dernier que l’année précédente en Europe. En Allemagne, les ventes se sont même effondrées de 69%: seules 6.866 Audi ont été immatriculées dans le pays en septembre, contre 22.406 en septembre 2017. En France, les ventes ont reculé de plus de 52,6%.

En cause, non pas le désamour des clients, mais le nouveau système d’homologation WLTP. Tous les véhicules doivent avoir été ré-homologués dans leur pays d’origine pour pouvoir être immatriculés. Or, à cette occasion, certains modèles ont disparu du catalogue, car les réhomologuer signifierait des chiffres d’émissions et de consommation trop élevées, et donc des taxes basées sur le CO2 également trop importantes. C’est par exemple le cas de modèles sportifs comme les RS3 ou RS5, qui ne peuvent plus être commandées.

Il y a surtout embouteillage auprès des organismes d'homologation. Les véhicules doivent en effet être réhomologuer dans leur pays d’origine, donc l’Allemagne. Or, chaque version doit être réhomologuée selon le moteur, la boite, les éléments aérodynamiques, dont elle dispose. Comme chaque constructeur dispose en effet de centaines de combinaison possibles, les organismes certificateurs allemands sont débordés. Les constructeurs n'ont par ailleurs pas le droit de vendre plus de 10% de véhicules non réhomologués, ce qui limite encore un peu plus les immatriculations.

Sur l’ensemble de l’année, Audi reste pour l’instant dans le vert, avec une timide hausse de 2% des immatriculations. Mais il semble clairement plus touché que Mercedes ou BMW par le passage à WLTP. Propriétaire d’Audi, le Groupe Volkswagen estimait le nombre de ventes perdues suite à WLTP à 250.000 cette année.

Pauline Ducamp