BFM Tech

"Yahoo! fuck yourself": le message des utilisateurs de Tumblr

Beaucoup protestent, parfois avec humour, parfois avec un peu plus de violence.

Beaucoup protestent, parfois avec humour, parfois avec un peu plus de violence. - -

Alors que Yahoo a annoncé le rachat prochain de Tumblr, les utilisateurs de la plateforme de blog ne voient pas vraiment la chose d'un très bon œil. Ils protestent même vigoureusement, sous forme de gifs, évidemment.

"Reblog if you're against the Yahoo revolution" (partage si tu es contre la révolution Yahoo). Le moins que l'on puisse dire, c'est que la communauté des utilisateurs de Tumblr n'apprécie guère la perspective de voir leur service de blogging préféré tomber dans l'escarcelle du géant Yahoo!. Et ils le font sentir: depuis que l'annonce du futur rachat a été confirmée, Tumblr bruisse du doux nom de Yahoo!, mais pas dans les meilleurs termes.

La plateforme mi-blog, mi-réseau social a su, petit à petit, se faire une place dans ce marché terriblement concurrentiel, en se créant une identité d'impertinence, d'humour et de totale liberté. Tumblr, l'empire du gif animé, le paradis du meme, est le lieu où les droits d'auteurs photographiques sont abolis par consentement mutuel, où fleurissent une bonne partie des parodies raillant les personnalités publiques et où le porno se sent comme à la maison, sans que personne ne vienne le censurer ni en faire une quelconque exploitation commerciale.

Un îlot foisonnant et anarchique

C'est une sorte de Los Angeles 2013, un îlot à la fois foisonnant et anarchique, un peu plus grand public qu'un 4Chan ou un Reddit, deux autres plateformes d'échanges populaires outre-Atlantique. Le réseau se base sur un principe d'échange, de reprise et de modification des contenus entièrement libre. Comment, imprégnés d'une telle culture, ses utilisateurs auraient-ils pu réagir autrement en apprenant le changement de propriétaire de leur rade favori?

Ce qu'ils craignent, c'est, en étant absorbés par un immense groupe issu d'une toute autre culture, de se voir privé de la liberté dont ils jouissaient jusque-là. Sur "It's Never Too Late To Play", on peut lire cet avertissement, assez représentatif: "Si vous voulez que les utilisateurs de Tumblr vous aiment, enlevez la limite de posts et de caractères des posts. Si vous mettez de la pub ou si vous nous facturez tous les mois, ce sera la guerre. Vous avez une armée, on a Hulk."

Si les conditions d'utilisation changent, certains affirment qu'ils partiront, d'autres, plus désespérés, déplorent qu'il n'y ait aucun autre endroit comme celui-là sur les Internets. Mais beaucoup protestent, parfois avec humour, parfois avec un peu plus de violence. En tout cas, ils font passer le message à leur image.

[View the story "Tumblr accueille Yahoo!" on Storify]

Olivier Laffargue