BFM Tech

La science a enfin déterminé quelle chanson de Radiohead est la plus triste…

Le groupe Radiohead sur scène en 2010.

Le groupe Radiohead sur scène en 2010. - John Shearer - AFP

Un analyste de données a conçu un algorithme pour déterminer de manière scientifique, quelle chanson du groupe britannique est "objectivement" la plus déprimante. Et le vainqueur est…

Quand on pense chanson qui donne le sourire, on pense plus facilement à Happy, de Pharell Williams, qui a été très difficile d’éviter ces dernières années, qu’à n’importe quel morceau de Radiohead. Aussi génial soit-il, le groupe britannique n’a pas la réputation de véhiculer une folle joie de vivre.

Si au cours d’une fin de soirée un peu morose, vous vous êtes déjà interrogé avec des amis, sans arriver à vous mettre d’accord, sur laquelle de leur chanson est la plus triste, la science est venue à votre secours.

Le scientifique des données Charlie Thompson a ainsi eu recours au langage de programmation R pour établir, à l’aide de sacro-saintes data, quelle chanson est la plus déprimante.

Pour y arriver, il a utilisé l’API de Spotify qui permet d’extraire des informations des chansons. Il a ainsi passé au crible tous les titres des neufs albums studio du groupe. Il s’est plus particulièrement intéressé à un des critères, appelé "valence" qui note de 0.0 à 1.0 la positivité portée par le morceau. Ainsi, True Love Waits et We Suck Young Blood obtiennent un score de 0,0378 pour cette valeur, les classant parmi les chansons de Radiohead les plus tristes présentes sur Spotify.

Mais le data scientist ne s’est pas arrêté là. Il a voulu également prendre en compte les paroles de ces chansons. Il a donc eu l’idée d’utiliser un lexique de mots "tristes" établis par un projet crowdsourcé du Conseil national de la recherche au Canada. Il a ensuite analysé le texte des chansons de Radiohead en les confrontant à cette liste de mots afin d’établir laquelle intégrait le plus de termes "tristes". En l’occurrence, surprise, c’est High and Dry qui comporte le plus de vocabulaire déprimant, avec 36%.

Une fois encore, Charlie Thompson a voulu affiner son algorithme. Il a donc cherché à déterminer l’importance de ces mots pour chaque morceau, en mesurant la densité des paroles. Vous pouvez d'ailleurs contempler son travail de classement ici.

Charlie Thompson aurait pu également se lancer dans l’analyse des pochettes d’album ou encore des vidéo clips, mais a mis un terme à sa quête. La chanson la plus triste/déprimante de Radiohead est donc désormais officiellement – roulement de tambour – True Love Waits. Elle était non seulement première ex æquo pour ce qui est de la « valence », mais était également quatrième en termes de pourcentage de mots tristes. Une constance dans l’effort qui est donc récompensée. Félicitations à elle. Vous pouvez également l’écouter si vous avez encore un doute. Prévoyez une petite luminothérapie pour l’après-coup…