BFM Business

Facebook change Internet.org pour tenter d'en finir avec les polémiques

-

- - Facebook

L’appli de Facebook, qui permet de se connecter gratuitement à internet, fait sa mue. Elle change de nom, s’ouvre aux services chiffrés et va proposer 60 nouvelles applis de développeurs tiers. Un moyen pour Facebook de redorer son blason.

C’est à une véritable coalition anti-Facebook qu’Internet.org, l’appli du réseau social qui propose un accès gratuit à Internet dans des pays en voie de développement, a dû faire face depuis le printemps. Le réseau social réagit aujourd’hui en changeant totalement son fusil d’épaule pour redorer son blason. D'abord, l’appli change de nom pour devenir Free Basics by Facebook. Un moyen de la distinguer de la fondation qui la développe et qui porte aussi le nom d’Internet.org.

60 nouveaux services

Par ailleurs, Free Basics by Facebook prend acte des critiques formulées par les 65 associations de défense des libertés qui l’accusaient de violer la neutralité du net et de porter atteinte à la liberté d’expression. Jusqu’à aujourd'hui, l’appli ne proposait qu’un accès à un nombre limité de services et de sites, via un unique opérateur local, et excluait le protocole sécurisé https. Un vrai problème dans les pays où la censure règne.

Au mois de mai dernier, Facebook avait déjà annoncé ouvrir sa plateforme à des développeurs tiers. Cet été, la firme avait même enjoint tous les opérateurs mobiles qui le souhaitaient à rejoindre sa fondation. Le résultat c’est le lancement aujourd'hui de 60 nouveaux services dans 19 pays. Comme SmartBusiness qui aide à créer une entreprise, ou encore de BabyCenter et de Mama qui livrent des informations aux femmes enceintes. Il suffit pour y accéder de mettre à jour l’appli Android.

Mais surtout, Facebook annonce que Free Basics by Facebook supporte enfin le protocole sécurisé https, qui permet de sécuriser les connexions Web et du coup de limiter les possibilités d'écoute par un tiers. 

Free Basics by Facebook revendique actuellement plus d’un milliard d’utilisateurs dans le monde.

Source :

Internet.org

Amélie Charnay