BFM Tech

Donald Trump, nouvelle cible des Anonymous

-

- - -

Les hacktivistes reprochent à Donald Trump de répandre la haine et le racisme et ont décidé de lancer une opération contre lui: #OPTrump.

Après s’en être pris à Daesh, les Anonymous ont trouvé une nouvelle cible en la personne de Donald Trump, candidat à la primaire républicaine pour l’élection présidentielle américaine de 2016.

Ce sont les propos antimusulmans du milliardaire qui ont déclenché la colère des Anonymous et le lancement de l’opération #OPTrump. Le groupe d’hacktivistes a commencé par annoncer ses griefs dans une vidéo postée le 9 décembre dernier. "Donald Trump, nous avons appris que vous souhaitez interdire à tous les musulmans d’entrer aux États-Unis. Cette politique aura un impact énorme, c’est ce que veut l’Etat islamique (EI). Plus les musulmans se sentent malheureux, plus l’EI a le sentiment qu’elle peut les recruter", explique la vidéo avant de prévenir, "Donald Trump, pensez-y à deux fois avant de parler. Vous êtes averti. Nous sommes les Anonymous, nous sommes légion et nous ne pardonnons pas."

Dans la foulée, les Anonymous ont annoncé sur Twitter avoir mené une attaque par déni de service contre le site Internet de la Trump Tower, le gratte-ciel de 58 étages appartenant au milliardaire. Pourquoi ce site? Probablement parce que Donald Trump s’en sert beaucoup pour relayer sa campagne.

Les Anonymous ne sont pas les seuls à ne pas apprécier les propos du candidat républicain puisqu’une pétition pour interdire à Donald Trump d'entrer en Grande-Bretagne, ouverte sur le site du gouvernement et du parlement britanniques a déjà reçu plus de 555.000 signatures. Sur ce site, le gouvernement britannique s’est engagé à répondre à toutes les pétitions recevant plus de 10.000 signatures et à partir de 100.000, le sujet peut être débattu en séance au parlement.

Reste à savoir si ces différentes initiatives feront changer quoi que ce soit au comportement de Donald Trump. Rien n'est moins sûr!

Cécile BOLESSE