BFM Business

Depuis le début du confinement, les Français ont triplé leurs dépenses sur les sites de jeux d’argent  

-

- - Pixabay

Le nombre de joueurs actifs par semaine a augmenté de près de 67%. Et les dépenses hebdomadaires ont triplé.

Pendant le confinement, pas toujours facile de trouver de quoi s’occuper. Les jeux d’argent en ligne, particulièrement le poker, ont logiquement trouvé de nouveaux adeptes. Selon le président de l’Arjel, l’autorité de régulation des jeux en ligne, interrogé sur franceinfo ce mercredi, cette tendance s’explique en partie par “l’arrêt des compétitions sportives”. 

Depuis le début du confinement, le nombre de comptes joueurs actifs par semaine sur les sites agréés est passé de 300.000 à 500.000, soit une hausse de près de 67%. 

Les dépenses ont elles aussi augmenté. Elles ont “quasiment triplé” en quelques semaines, précise Charles Coppolani. Passant de 5 millions d’euros dépensés chaque semaine à 15 millions d’euros la semaine dernière.

Attention au risque d'addiction 

L’Arjel alerte sur les risques d’addiction aux jeux d’argent pendant le confinement. Dans un communiqué, l’autorité de régulation des jeux en ligne demande aux opérateurs de ne “pas multiplier les incitations au jeu par des bonus”. Et de se rapprocher des joueurs dont le comportement pourrait “révéler une perte de contrôle” pour leur dispenser des conseils de prévention. 

Pour cela, l’Arjel conseille de se fixer un budget et de s’y tenir, de réguler le temps passé sur ces sites de jeux d’argent et de s’auto-exclure pour une durée limitée lorsqu'on sent qu’on perd le contrôle. Il faut aussi accepter de perdre et savoir s’arrêter, surtout lorsqu’on n’y prend plus de plaisir. 

L’Arjel rappelle également qu’on “ne gagne pas sa vie avec les jeux d’argent”, et que ce n’est pas “parce que l’on a gagné au début que l’on est plus fort que le hasard”.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech