BFM Business

30 ans du Web: redécouvrez le tout premier navigateur de l’histoire

Une simulation du premier navigateur Web.

Une simulation du premier navigateur Web. - worldwideweb.cern.ch

Le CERN a mis en ligne un simulateur du premier navigateur Web. L'occasion, pour les nostalgiques, de se replonger dans les premiers pas de l'une des innovations les plus marquantes du siècle dernier.

Pour fêter le trentième anniversaire de l’une de ses créations les plus emblématiques, le CERN propose un voyage dans le temps. Un simulateur du premier navigateur Web a été mis en ligne, pour permettre aux internautes de revivre les balbutiements de cette technologie.

Accessible à ce lien, le site prend une apparence pour le moins épurée et minimaliste. Aucune image ni aucune couleur à l'horizon. Ouvrir une page Web requiert une série d'étapes peu intuitives. Il faut, pour y parvenir, non pas se rendre dans "Navigate" mais dans "Document", avant de cliquer sur "Open from full document reference". Est alors proposé d'entrer un lien URL. 

Plusieurs étapes sont nécessaires avant d'accéder à une page Web.
Plusieurs étapes sont nécessaires avant d'accéder à une page Web. © worldwideweb.cern.ch

Pour rappel, le grand organisme de recherche nucléaire souhaitait en 1989 se doter d'un nouveau système de partage d'informations. L'un de ses informaticiens, Tim Berners-Lee, en est venu à présenter la technologie hypertexte, notamment composée du langage HTML, pour créer de nouvelles pages, du protocole HTTP, pour localiser les documents informatisés, et de l'URL, l'adresse unique permettant d'identifier une source.

A l'époque, l'outil ne se contente d'ailleurs pas d'être un simple navigateur. Egalement considéré comme un "éditeur", il permettait à ses utilisateurs de créer à leur tour leurs propres pages Web. Alors même qu'Internet existait déjà, le WorldWideWeb donnait la possibilité d'en créer des pages et de naviguer de l'une à l'autre. Depuis considéré comme le père du Web, Tim Berners-Lee s'est montré à de nombreuses reprises intransigeant à l'égard de sa création. En novembre dernier, à l'occasion du Web Summit de Lisbonne, il déplorait l'exploitation abusive des données et les dérives de manipulation de l'information en ligne. L'informaticien britannique entend proposer un "nouveau contrat pour Internet", adossé à la technologie blockchain, dans le courant de l'année. 

https://twitter.com/Elsa_Trujillo Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech