BFM Business

Pornographie en ligne: pourquoi des millions de vidéos ont disparu de Pornhub

Un stand Pornhub à l'AVN Adult Entertainment Expo (Las Vegas), en 2017

Un stand Pornhub à l'AVN Adult Entertainment Expo (Las Vegas), en 2017 - Ethan Miller

Le géant de l'industrie pornographique a vu une large partie de ses revenus coupés, en raison de la diffusion de contenus jugés illégaux.

Les sanctions financières ont finalement poussé Pornhub, l'un des sites pornographiques les plus populaires au monde, à sévir contre les contenus illicites. Comme le rapporte le site Vice, le site s’est engagé à supprimer des millions de vidéos provenant d’utilisateurs anonymes, quelques jours après un article du New York Times évoquant la présence de séquences pédopornographiques et mettant en scène des viols.

L’entreprise entend notamment convaincre Visa et Mastercard de rétablir ses moyens de paiement, désactivés à la suite de la publication de l’article du média américain.

Youporn et RedTube également concernés

Début décembre, les deux géants des systèmes de paiement ont en effet révoqué leur partenariat avec Pornhub, qui appartient à l’entreprise MindGeek, privant la plateforme des paiements par carte bancaire. De son côté, Visa a été plus loin en appliquant cette sanction à l’ensemble des sites détenus par le même groupe, à commencer par Youporn et RedTube.

Les accusations visant Pornhub, soupçonné de fermer les yeux sur des vidéos criminelles (mettant en scène des viols et des mineurs), avaient poussé le site à limiter la possibilité de télécharger des vidéos sur son ordinateur aux seuls internautes disposant d’un compte payant.

Le site s’était également engagé à mettre en place un processus de vérification pour chaque internaute désirant mettre en ligne une vidéo. Jusqu’alors, n’importe qui pouvait le faire, impliquant de nombreux cas de revenge porn. Pornhub considère comme “vérifié” un internaute ayant envoyé une photo de lui, tenant en main une feuille de papier sur laquelle est inscrit son nom d’utilisateur.

Des millions de vidéos à vérifier

Constatant que ces mesures n’ont pas suffi aux yeux de Visa et Mastercard, Pornhub va donc plus loin ce 14 décembre avec la suppression rétroactive de l’ensemble des vidéos mises en ligne par le passé par des utilisateurs non-vérifiés.

“Nous avons suspendu tous les contenus déjà mis en ligne ne provenant pas de partenaires ou de membres du programme des modèles” explique Pornhub, faisant référence à un programme destiné aux internautes souhaitant se lancer dans le porno.

Dès le début de l’année prochaine, les équipes de Pornhub vérifieront la légalité de chaque séquence pour décider d’une éventuelle remise en ligne. En attendant, un message d’avertissement apparaît à l’écran en lieu et place de la vidéo, précisant que cette dernière est en cours de vérification.

“Cela signifie que chaque contenu disponible sur Pornhub a été mis en ligne par un profil vérifié, une contrainte que des plateformes comme Facebook, Instagram, TikTok, YouTube, Snapchat et Twitter n’ont toujours pas mis en place” précise l’entreprise, taclant au passage les outils de modération des réseaux sociaux.

Comme l’a constaté Vice, Pornhub propose désormais moins de cinq millions de vidéos, contre plus de 13 millions de vidéos avant cette nouvelle mesure. C’est donc la majorité du catalogue du site qui est désormais indisponible, et qui devra être passé au peigne fin avant d’être validé.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech