BFM Business

Pompiers, SAMU, police: une panne des numéros d'urgence recensée dans de nombreux départements

Les services d'appel dédiés aux urgences font face à d'importants problèmes techniques, qu'il s'agisse du 15, du 17, du 18 et du 112. De nombreux départements mettent en place des numéros de secours. La piste d'une cyberattaque est exclue.

Mise à jour de l'article le 2 juin à 22h00:

Ce mardi soir, Orange a annoncé à BFMTV que l'incident "a été identifié" et qu'"il concerne un équipement technique du réseau d'Orange". Il ne s'agit pas d'une "cyberattaque", a ajouté l'opérateur.

"Ne paniquez pas, passez par les numéros affichés sur les sites des préfectures", a lancé Patrick Pelloux, le président de l'Association des médecins urgentistes de France (Amuf), sur BMFTV.

Mise à jour de l'article le 2 juin à 21h25:

Sur Twitter, Orange assure avoir identifié le problème. L'opérateur conseille aux Français souhaitant joindre les secours de renouveler leur appel, d'essayer de passer ce dernier depuis un mobile ou d'utiliser les numéros temporaires mis en place par les différentes préfectures.

Article original:

Sur Twitter, de nombreux comptes liés aux sapeurs-pompiers ont annoncé ce 2 juin d'importantes pannes des numéros d'urgence dans divers départements français, parmi lesquels la Seine-et-Marne, la Saône-et-Loire, l'Ain ou encore la Côte d'Or. Des problèmes techniques liés à une opération de maintenance d'Orange.

Sont notamment concernés le 15, utilisé pour appeler le SAMU, mais également le 18, utilisé pour appeler les pompiers, le 112, le numéro d'urgence utilisé dans l'ensemble de l'Union européenne, ainsi que le 17, utilisé pour joindre la police.

"Il semblerait que la panne vienne de chez nous, avec malheureusement des effets de bord chez tous les opérateurs. Les investigations sont en cours, mais nous excluons la piste de la cyberattaque. Les difficultés semblent liées à une intervention sur un équipement, qui a précédé les alertes de quelques minutes. Il s'agit d'un incident technique qui perturbe la VOIP (appels passés par Internet, ndlr) dans certaines régions, dont les numéros d'urgence. Nous sommes pleinement mobilisés sur cet incident."

Privilégier les numéros de remplacement

Dès 18h30, le compte officiel de la Sécurité civile, qui dépend du ministère de l'Intérieur, évoquait de larges difficultés techniques, annonçant la mise en place de numéros provisoires. Les pannes affectent "de façon aléatoire" les numéros d'urgence, précise le ministère de la Santé.

À 19 heures, le compte du ministère de l'Intérieur a appelé les internautes à suivre les différents comptes officiels des préfectures pour obtenir les numéros de secours de remplacement.

Des informations de la direction générale de la Police nationale (DGPN) confirment à BFMTV un dysfonctionnement global, avec des effets sur l'ensemble des numéros de secours. La police a toutefois un contrat permettant un fonctionnement dégradé, en cas de panne, pour prendre en charge un nombre limité d'appels. Une cellule de crise interministérielle a été mise en place.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech