BFM Tech

Trop forte pour les duels, l'intelligence artificielle de Google affrontera 5 joueurs de go

-

- - Ed Jones / AFP

Cinq joueurs professionnels de go vont unir leurs forces pour tenter de battre le programme d'intelligence artificielle AlphaGo, qui a vaincu un champion du monde l'année dernière.

Comment continuer à impressionner lorsque l'on a déjà dépassé les meilleurs humains du monde dans un domaine ? Nombre d'entreprises d'intelligence artificielle (IA) aimeraient sûrement avoir le même "problème" que le britannique Deepmind, l'un des leaders de l'IA et propriété de Google.

Après avoir battu l'année dernière le champion du monde sud-coréen du jeu de go grâce à son programme d'IA AlphaGo, Deepmind doit trouver de nouveaux challenges à son poulain. L'entreprise vient donc d'annoncer qu'elle organiserait en mai un festival d'intelligence artificielle en Chine, durant lequel AlphaGo affrontera les meilleurs joueurs de go au monde dans des configurations inédites.

Des équipes mixtes humain-machine

La plus intéressante devrait être le cinq contre un: AlphaGo sera seul face à cinq professionnels de go. Le jeu se déroule normalement en un contre un, mais ils ne seront pas trop de cinq cerveaux pour essayer de surprendre l'intelligence artificielle et anticiper ses mouvements.

Autre nouveau format, le "Team Go" verra des humains collaborer avec AlphaGo dans des confrontations à deux contre deux: un humain et une intelligence artificielle dans chaque équipe, qui joueront chacun leur tour. Pour confirmer sa performance de l'année dernière, le programme de Deepmind affrontera le nouveau numéro un mondial, le Chinois Ke Jie.

Au-delà des objectifs de communication évidents d'un tel événement, ce sera aussi l'occasion pour Deepmind d'améliorer davantage AlphaGo. En bon programme d'intelligence artificielle, il progresse à chaque partie, apprenant de ses erreurs et des coups de génie de ses adversaires. En 2016, Alpha Go avait tout de même perdu une manche contre Lee Sedol. Réussira-t-il cette année à mettre "un perfect" au nouveau champion ?

Jamal El Hassani