BFM Business

Paris vue par les créateurs du jeu vidéo Watch Dogs

Là où le concept devient troublant, c'est qu'il mêle de vraies données à des infos fictives ou pour le moins difficilement vérifiables.

Là où le concept devient troublant, c'est qu'il mêle de vraies données à des infos fictives ou pour le moins difficilement vérifiables. - -

SUR LES INTERNETS - Les créateurs de Watch Dogs se sont fait plaisir et ont modélisé Paris, Londres, Berlin, à leur façon. Une vraie curiosité, à la limite du voyeurisme.

Le jeu vidéo Watch Dogs, l'une des révélations de l'E3, vous proposera dans quelques mois d'incarner un hacker qui utilise les réseaux urbains pour retourner la ville à son avantage. Il n'en fallait pas davantage à UbiSoft pour concevoir un habile outil de promotion prenant la forme d'un portail Internet et qui donne à voir de fascinantes modélisations de trois capitales européennes que sont Berlin, Londres et Paris.

La réalité se mêle à la fiction

Là où le concept devient troublant, c'est qu'il mêle de vraies données à des infos fictives ou pour le moins difficilement vérifiables, voire inexactes. Ces informations sont principalement géographiques ou issues des réseaux sociaux. Elles recouvrent l'emplacement des feux rouges, des caméras de surveillance, des panneaux publicitaires, le tracé des lignes de métro et de bus, les stations Vélib'… Pour reprendre ce dernier exemple, on constate que l'actualisation des vélos disponibles à une borne donnée et même le nombre d'emplacements total comparé avec le site officiel de Vélib', n'est pas rigoureusement exact.

L'autre volet exploité par cette carte interactive, où l'utilisateur peut comme dans Google Maps faire apparaître ou disparaître certains types de données, est celui des réseaux sociaux. Certaines données tirées de Twitter, Instagram, Foursquare ou Flickr sont ainsi accessibles. De manière très parcellaire certes, mais l'ensemble est assez fascinant. Un site à voir et à explorer en attentant la sortie du jeu prévue pour le 21 novembre.

>> A lire sur WeAreData.WatchDogs.com

David Namias