BFM Tech

Apple Music a déjà 10 millions d’abonnés

L'appli Apple Music sur un smartphone.

L'appli Apple Music sur un smartphone. - -

Arrivé tardivement, le service de streaming d’Apple connaît, semble-t-il, un fort succès et pourrait rattraper, voire dépasser Spotify, dans le courant de l’année prochaine.

Six mois contre six ans. Apple a mis six mois à atteindre les dix millions d’abonnés pour son service de streaming musical là où Spotify, numéro 1 du marché et précurseur, a mis six ans pour atteindre le même chiffre.

Selon le Financial Times, Apple Music a en effet engrangé plus de dix millions d’abonnés depuis son lancement à la fin du mois de juin 2015. Au point que, selon des spécialistes du secteur, cités par le quotidien économique, Apple a le "potentiel de se trouver en première place des services de musiques par abonnement au cours de l’année 2017".

L’œuf et la poule?

Pour ses premiers six mois, Apple Music remporte donc un succès conséquent, malgré de nombreux défauts encore à corriger. Mais à en croire une étude de Nielsen, c’est l’année 2015 qui a été une grande année pour le streaming en général, musical en particulier, mais aussi vidéo. Difficile alors de dire si Apple a profité d’une embellie ou y a contribué. Sans doute les deux. Ainsi, le nombre de streams audio entre 2014 et 2015 marque-t-il une hausse de 83,1%, de 79,1 à 144,9 milliards de streams.

Aux Etats-Unis, continue Nielsen, si la radio est toujours le principal moyen de découvrir de nouveaux morceaux, les utilisateurs passent en moyenne 24h à écouter de la musique sur les services de streaming.

Futur proche

Outre-Atlantique toujours, l’adoption d’un service de streaming pourrait toutefois demander un peu de travail et d’effort publicitaire de la part des différents acteurs du marché. Selon l’étude Nielsen, 9% des personnes interrogées seulement pensent qu’ils vont très probablement payer pour un service de streaming dans les six prochains mois. 13% ne savent pas vraiment et 78% pensent qu’il est très peu probable qu’ils s’abonnent. C’est là qu’Apple pourrait effectivement tirer parti de sa taille et de sa force marketing. Non seulement son offre est intégrée dans ses périphériques sous iOS mais il suffit de se promener aux Etats-Unis, notamment, pour se rendre compte que le budget publicitaire pour ce service est colossal.

Et il était temps, car les ventes de musique dématérialisée - dont le succès était intimement lié à celui de l'iPod - continuent à décliner fortement, avec une forte baisse de 12,5% (de 1,102 milliard à 964,8 millions), en 2015.