BFM Business

Livres: les Français ont dépensé 116 euros en moyenne en 2018

PHOTO D'ILLUSTRATION

PHOTO D'ILLUSTRATION - CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Alors que le salon du livre ouvre ses portes vendredi à Paris Expo Porte de Versailles, l’institut GfK publie son bilan du marché en 2018. Plus d’un Français sur deux a acheté un livre imprimé l’année dernière. En-dehors des livres scolaires, tous les indicateurs sont au vert, la BD et les livres jeunesse en tête.

3,94 milliards d’euros, 354 millions d’exemplaires vendus: le marché du livre se porte bien. S’il marque un très léger retrait (-0,6% en volume et -0,9% en valeur), celui-ci est dû aux réformes de l’Education Nationale. "Hors segment Livre Scolaire, nous constatons un marché du Livre positif en nombre d’exemplaires achetés (+0,7%) et en chiffre d'affaires (+0,4%)", constate Paul-Antoine Jeanton, consultant Livre de GfK.

De son côté, le livre numérique continue sa croissance et passe en 2018 la barre des 100 millions d’euros (+6%) pour près de 14 millions d’exemplaires vendus. Mais le livre physique reste le cœur du marché avec 96% des volumes. Moins de 5% des Français se sont tournés vers le livre numérique, alors que plus d’un Français sur deux a acheté au moins un livre imprimé en 2018, pour un budget annuel moyen de 116 euros par acheteur. 

"La conscience écologique a fait couler beaucoup d’encre" 

Cette année encore, le marché a été tiré par la Bande Dessinée. Avec un chiffres d’affaires en hausse de 2%, la BD a enregistré une nouvelle année record malgré le succès historique du 37e album des aventures d’Astérix en 2017. Autres segments en croissance, les livres pour la Jeunesse, les Sciences Humaines et Techniques, le Parascolaire et enfin tout ce qui concerne les loisirs et la vie pratique.

Autre secteur très porteur: les livres d’actualité témoignant de sujets de société. "Nous avons vu émerger une offre symptomatique de l’année 2018, comme les ouvrages contestant le système politique et économique actuel ou encore les titres abordant la question de l’égalité femme-homme", décrypte Camille Oriot, consultante Livre GfK. "Ces deux genres ont vu leur offre doubler en un an et rencontrer leur public avec plus de 1,1 million de livres vendus. La conscience écologique a également fait couler beaucoup d’encre avec plus de 500 000 exemplaires achetés."

Une rentrée littéraire moins attendue 

En 2018, les ventes de livres papier se sont faites au rythme de plusieurs temps forts en 2018, comme les deux semaines avant Noël qui ont pesé à elles seules 11% du chiffre d’affaires annuel. Le secteur a souffert des mouvements sociaux avec un recul très net de 7% des ventes sur les trois premières semaines de mobilisation des gilets jaunes. Quant à la rentrée littéraire, elle a rencontré cette année un succès très mitigé, avec un recul des ventes de 10%.

ventes de livres neufs: le top 10 en 2018

1- Un appartement à Paris - Guillaume Mussot (590 000 exemplaires)

2- Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une - Raphaëlle Giordano (541 000 exemplaires)

3- La Jeune Fille et la nuit - Guillaume Musso (501 000 exemplaires)

4- La Disparition de Josef Mengele - Olivier Guez (438 000 exemplaires)

5- La tresse - Laetitia Colombani (413 000 exemplaires)

6. Famille parfaite - Lisa Gardner (347 000 exemplaires)

7. La Dernière des Stanfield - Marc Levy (328 000 exemplaires)

8. Lucky Luke (Les aventures de) Un cow-boy à Paris - Jul et Achdé (319 000 exemplaires)

9. Celle qui fuit et celle qui reste - Elena Ferrante (304 000 exemplaires)

10. Couleurs de l'incendie - Pierre Lemaitre (302 000 exemplaires)

Marie Dupin (RMC)