Un détecteur de mensonge dans le film Bad Times.
 

Un détecteur de mensonge basé sur les expressions faciales sera bientôt testé dans des aéroports européens. Ben Sobel, chercheur en droit et technologie à l’université de Harvard (Massachusetts), revient sur les questions soulevées par une telle initiative.

Votre opinion

Postez un commentaire