Tech&Co
Tech

L’existence des pandas est-elle vraiment remise en cause sur TikTok?

Huan Huan, un des pandas du zoo de Beauval.

Huan Huan, un des pandas du zoo de Beauval. - AFP

Une série d’articles de presse évoquent une théorie "complotiste" liée aux pandas. TikTok en serait le principal lieu de débat. Mais cette dernière est, au mieux, anecdotique.

Depuis le début du mois de juin, plusieurs articles ont fleuri sur internet autour d’une présumée théorie conspirationniste venue de TikTok. Selon eux, le réseau social chinois reprendrait une thèse selon laquelle les pandas n’existeraient pas. Le mot-clé "#pandasnotreal" ("les pandas ne sont pas réels", en français) y cumulerait d’ailleurs plus de 6,2 millions de vues.

Plusieurs médias régionaux et nationaux, français ou belges, évoquent ainsi de tels débats sur TikTok autour du mammifère. Ils citent tous le compte de @that_pearl_witch, une créatrice de contenu de la plateforme. Dans une publication, elle répond à un de ses abonnés lui demandant des détails sur “le truc des pandas”.

Second degré

L’influenceuse aux 92 600 abonnés - assez peu pour TikTok - y explique que les pandas ne sont pas réels et qu’ils constituent une “erreur de l’évolution”. Selon elle, leur reproduction difficile serait une preuve que l’espèce ne pourrait pas survivre. Le tout en affirmant que les bébés pandas ne seraient que des animatroniques et que des humains déguisés feraient office de spécimens adultes.

Cette publication, qui ne cumule que 4 500 vues, remonte au 14 janvier et fait référence à une précédente vidéo du 11 janvier. Dans celle-ci, la femme reprend - de façon humoristique - une tendance TikTok qui consiste à citer les théories du complot les plus folles à travers le célèbre hashtag #conspirancytheory, qui cumule plus de trois milliards de vues. Parmi elles, l'affirmation selon laquelle "les pandas ne sont pas réels", sur laquelle l'un de ses abonnés lui demande des précisions.

Elle répond ainsi dans la seconde séquence, trois jours plus tard, mentionnant "la question" des pandas, avec une tonalité toutefois plus sérieuse et les commentaires évoqués plus haut.

Sujet anecdotique

Comment une vidéo publiée en janvier aurait poussé des journaux à publier des articles fin juin? Surtout, une rapide vérification sur le réseau social chinois permet de s’apercevoir que le mot-clé #pandasnotreal n’est pas répertorié en tant que tendance.

Impossible, donc, de lui attribuer les 6,2 millions de vues citées par les sites de presse. De plus, la tendance la plus proche, #pandasarentreal, n’affiche qu’un total de 1,6 millions de vues.

Sur TikTok, il est difficile de trouver des publications récentes mentionnant la théorie complotiste. Bien loin du prétendu débat autour de l’existence des pandas, le mois de juin ne compte que quelques vidéos abordant le sujet. La plus importante d’entre elles est à mettre au fait de @fluentlyforward (350 000 abonnés) et a atteint deux millions de visionnages.

Il s'agit dans les faits d'un décryptage des arguments utilisés par les défenseurs de cette théorie complotiste, sans pour autant que la femme ne la reprenne à son compte.

Un forum humoristique

En réalité, ces théories fumeuses autour du panda sont loin d'être une nouveauté. Dès 2014, un utilisateur du forum Reddit affirmait que “les pandas n’étaient qu’une intox extrêmement élaborée” en publiant une photo de deux spécimens installés dans une aire de jeu pour enfants, indique Rolling Stone. Depuis, la remise en cause des pandas est devenue un gag récurrent sur la toile.

Comme dans toute théorie du complot, les arguments sont récurrents. Le plus cité est leur reproduction extrêmement difficile. Les femelles ne sont fécondes que durant 48 heures entre le 15 février et le 30 mars, précise L’Express. Une spécificité qui fait de chaque naissance un événement, comme l’a vécu le zoo de Beauval en 2021.

Sur le ton de l’humour, une question revient aussi régulièrement: comment les pandas arrivent-ils à survivre? Sur Reddit, cette interrogation est souvent partagée par les membres du forum Pandasarefake (les pandas sont faux). Créé en 2019, il répertorie des images et vidéos de ces animaux dans des situations rocambolesques et lors de chutes absurdes. Un endroit où les abonnés se réjouissent que l’espèce soit bel et bien réelle.

Pierre Monnier