Tech&Co
Tech

Elon Musk "en guerre" contre la politique de rémunération de l'App Store

Le propriétaire de Tesla a par ailleurs révélé que la marque à la pomme a cessé de mettre la main à la poche pour acquérir des espaces publicitaires sur Twitter.

C'est l'une des conséquences du rachat de Twitter par Elon Musk. De nombreuses entreprises ont annoncé mettre en pause leurs publicités payantes sur le réseau social à l'oiseau bleu. Une information confirmée ce lundi 28 novembre par Elon Musk lui-même qui, dans une série de tweets, a notamment déclaré qu'un annonceur, et pas des moindres puisqu'il s'agit d'Apple, avait cessé d'investir dans la publicité sur sa plateforme.

"Apple a pratiquement cessé de faire de la publicité sur Twitter. Est-ce qu'ils détestent la liberté d'expression en Amérique?", s'est interrogé Elon Musk avant d'interpeller directement le PDG de la marque à la pomme, Tim Cook, pour obtenir des explications.

"En guerre" contre les 30% de taxe de l'App Store

Visiblement échaudé par la décision de la firme de Cuppertino, le propriétaire de Tesla s'est efforcé durant plusieurs tweets de discréditer Apple. D'abord en accusant la marque à la pomme de censure, en commentant un tweet publié par l'application LBRY, puis en publiant un sondage pour demander à ses abonnés si Apple devait divulguer toutes les mesures de censure prises par le géant de la tech à l'encontre de ses clients.

Elon Musk a également affirmé qu'Apple avait menacé de retirer Twitter de l'App Store avant d'expliquer que l'entreprise de Cuppertino taxait tous les achats effectués sur sa boutique en ligne à hauteur de 30 %.

Une imposition contre laquelle Elon Musk s'est dit "en guerre" dans un ultime tweet inspiré d'un mème.

Louis Mbembe