BFM Tech

Tesla Model S : des chercheurs ont berné le pilotage automatique

L'intérieur de la Tesla Model S

L'intérieur de la Tesla Model S - Tesla Motors

Le radar et les capteurs à ultrasons d'une Tesla Model S ont été mis à mal par un groupe de chercheurs en sécurité. Reste que le matériel nécessaire pour flouer le véhicule est très onéreux.

En mai dernier, le propriétaire d’une Tesla Model S trouvait la mort à bord de sa berline électrique alors qu’il avait activé la fonction de pilotage automatique. Un dramatique problème matériel -la caméra aurait été bernée en raison des conditions climatiques- qui a visiblement motivé des chercheurs à s’intéresser aux capteurs intégrés à celle qui est souvent décrite comme la berline électrique rêvée des geeks. Comme le rapporte le site Wired, il s’agit d'un groupe composé de chercheurs de l’Université de Caroline du Sud, de de l’Université chinoise Zhejiang et d’autres de Qihoo 360, une société chinoise spécialisée dans la sécurité.

Une Model S devenue aveugle

Pour mettre la Model S en défaut, les chercheurs ont tenté de brouiller les différents capteurs intégrés à la voiture. Les essais se sont déroulés avec une voiture à l’arrêt. Tous n’ont pas été concluants, mais ils sont de même parvenus à berner l'automobile. 

Les chercheurs ont notamment placé un gros objet et un brouilleur d’ondes face à la voiture. Avec le pilote automatique activé, on voit bien sur l’écran derrière le volant que le véhicule détecte un obstacle, matérialisé par une voiture bleue. Lorsque le brouilleur est activé, celle-ci disparaît et aucun autre capteur ne prend le relais pour maintenir l’alerte. L'occasion pour nous de rappeler que pour être certifiées en tant que "voitures autonomes", celles-ci devront intégrer suffisamment de capteurs pour effectuer de la redondance de mesures. Lorsqu'un capteur tombe en panne, un autre doit être capable de prendre la suite pour assurer le bon fonctionnement. 

Selon Wenyuan Xu, professeur à l’Université de Caroline du Sud, "Le pire scénario qu’on puisse imaginer serait qu’un hacker perturbe les différents capteurs intégrés, empêchant la voiture de voir un obstacle devant elle". C’est évidemment inquiétant, mais Wenyuan Xu reconnait qu’il sera assez difficile de berner de la sorte un Model S alors qu’elle roule. Pour brouiller ses ondes radios, il faut viser les capteurs avec le bon angle. « La démonstration à une vitesse élevée serait possible, mais elle demanderait des efforts » précise Xu.

Et si les hackers devront être expérimentés pour parvenir à berner l’électronique embarquée.... ils devront aussi disposer d'une somme conséquente sur leur compte en banque. En effet, pour rendre aveugle la Model S, que ce soit sa caméra, son radar ou ses capteurs à ultrasons installés dans le pare-chocs, il faut dépenser beaucoup. 

Un piratage à plusieurs dizaines de milliers de dollars

Le groupe de chercheurs précise en effet que certains équipements utilisés pour flouer les capteurs sont très coûteux. Ainsi, pour mettre en défaut le radar, il a fallu utiliser des appareils... à plus de 90000 dollars.

Comme on peut le découvrir dans cette seconde vidéo, les chercheurs ont aussi réussi à berner les capteurs à ultrasons notamment utilisés lors des fonctions de stationnement automatique. Avec un équipement coûtant une quarantaine de dollars, ils ont pu faire croire au véhicule qu’un objet imaginaire est à proximité du pare-chocs.

Vous l’aurez compris, la Tesla Model S ou tout autre véhicule disposant des mêmes technologies pourraient demain devenir la cible de pirates expérimentés.... Mais pas de panique : les démonstrations des essais menés par ces chercheurs seront présentées lors de la conférence Defcon, à Las Vegas, où se réunissent les meilleurs hackers du monde. Les constructeurs corrigeront ces failles de sécurité avant l'émergence de véhicules 100% autonomes...