BFM Business

Instagram supprime une fonction qui permet "d'espionner" ses amis

Le logo d'Instagram (illustration).

Le logo d'Instagram (illustration). - DENIS CHARLET / AFP

Souvent méconnue, la page "Abonné(e)" regroupe l’ensemble des actions des membres du réseau social que l’on suit.

Beaucoup d’utilisateurs n’en connaissent pas l’existence, mais la page "Following" - “Abonné(e)”, en français - est une mine d’or pour certains d’entre eux. Cette dernière affiche toutes les actions des membres d’Instagram que l’on suit, notamment les contenus qu’ils aiment, qu’ils commentent, ou les utilisateurs qu’ils suivent. Parfois considérée comme trop intrusive, cette page sera supprimée avec les prochaines mises à jour de l’application, confirme la filiale de Facebook au site américain BuzzFeed News.

-
- © -

Des situations embarrassantes

Comme le rappelle le média, la page "Abonné(e)", que l’on peut retrouver aux côtés de la page "Vous" (en appuyant sur l’icône représentant un cœur et située au bas de l’application), a été créée en 2011 afin d’inciter les utilisateurs d’Instagram à découvrir de nouveaux contenus par le biais de leurs amis.

"Les gens ne se rendaient pas toujours compte que leur activité en ligne était affichée de cette façon. La fonction n’était pas forcément utilisée pour ce qu’elle devait être, tout en affichant l’activité de gens qui ne s’y attendaient pas vraiment", explique Vishal Shah, directeur produit chez Instagram, à BuzzFeed News. Il confirme au passage que cette fonction était très peu utilisée.

Par le passé, ce résumé de l’activité en ligne de chaque membre a pu mener à des situations embarrassantes, par exemple avec une utilisatrice constatant que son conjoint “likait" les photos d’anciennes petites amies, ou encore, selon le BuzzFeed News, avec un prêtre catholique remarquant que l’un de ses collègues "likait" des photos de stars du porno gay. 

Ces derniers jours, Instagram a lancé une nouvelle application, baptisée Threads. Cette dernière permet d’interagir avec ses amis les plus proches, notamment en leur envoyant des photos et vidéos encore plus facilement. 

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech