BFM Business

Comment Canal Plus gonfle son nombre d'abonnés

Les doublons pourraient s'élever à 470.000 abonnés

Les doublons pourraient s'élever à 470.000 abonnés - Vivendi

EXCLUSIF. Dans le nombre total d'abonnés publié par la chaîne, certains abonnés sont comptés deux fois. Ce qui permet d'augmenter cet indicateur très suivi par la bourse et les médias.

"On compte indéfiniment le nombre d'abonnés à Canal Plus en France", déplorait Vincent Bolloré en avril. En effet, ce nombre est un indicateur très suivi, aussi bien par la bourse que par les médias. Car Vivendi, qui détient Canal Plus, est cotée en bourse, et doit donc publier ce chiffre tous les trimestres, que ce chiffre soit bon ou mauvais. Problème: ce chiffre est systématiquement mauvais depuis que Vincent Bolloré a pris les rênes de Canal Plus mi-2015. Ce qui suscite donc chaque trimestre moult commentaires négatifs des analystes financiers et des journalistes...

Mais en vérité, le nombre d'abonnés réel est encore plus mauvais que le chiffre publié. Car le chiffre publié est gonflé depuis l'automne 2016. Explication: dans le nombre total d'abonnés publié, certains abonnés sont en réalité comptés deux fois... 

Clients inconnus

Ces doublons proviennent des bouquets de chaînes thématiques (anciennement appelé CanalSat) commercialisés depuis l'automne 2016 par trois opérateurs télécoms: Free (sous le nom TV by Canal), Orange (Famille by Canal) et Bouygues Telecom (Start by Canal). Dans ces bouquets, c'est l'opérateur télécoms -et non Canal- qui assure toute la relation commerciale avec l'abonné: facturation, service client... En particulier, le nom de l'abonné est connu seulement de l'opérateur télécoms, et pas de la filiale de Vivendi. Canal ne sait donc pas si un abonné au bouquet d'un opérateur télécoms est aussi client d'une autre de ses offres, par exemple s'il est déjà abonné à la chaîne Canal Plus.

La filiale de Vivendi, ne pouvant pas savoir si un abonné à la chaîne Canal Plus est parallèlement abonné à un bouquet des opérateurs télécoms, ne peut donc plus compter précisément son nombre d'abonnés. Face à cette impossibilité, Canal a donc choisi d'additionner, dans les chiffres publiés, ses propres abonnés et les abonnés aux bouquets des opérateurs télécoms. Autrement dit, si vous êtes abonné à la fois à la chaîne Canal Plus et à un bouquet des opérateurs télécoms, alors vous êtes compté deux fois dans le nombre total d'abonnés publié.

Mention succinte

En pratique, le nombre total publié à mi-2018 de 7,9 millions d'abonnés individuels en métropole est donc l'addition de 4,8 millions d'abonnés gérés directement par Canal (essentiellement des abonnés à la chaîne Canal Plus) et de 3,1 millions d'abonnés aux bouquets des opérateurs télécoms. Ces derniers sont en quasi-totalité des abonnés Free, précisément des détenteurs d'une Freebox Revolution à qui le bouquet Canal a été automatiquement ajouté en septembre 2016.

A noter que, dans les comptes de Vivendi, une brève allusion est faite à ce double comptage: une note de bas de page indique succinctement: "certains abonnés [aux bouquets des opérateurs télécoms] peuvent avoir souscrits à une offre Canal Plus". 

50.000 ou 470.000 doublons?

Chiffrer ces doublons est difficile. Toutefois, on sait que fin 2015, les abonnés via Free et Orange représentaient 25% des abonnés à la chaîne Canal Plus (cf. chiffres ci-dessous). On sait aussi qu'à fin 2015, 47% des abonnés à la chaîne Canal Plus étaient aussi abonnés en parallèle au bouquet CanalSat. L'un dans l'autre, on sait donc que, fin 2015, 12% des abonnés à la chaîne Canal Plus étaient abonnés via Free et Orange, et étaient aussi abonnés en parallèle au bouquet CanalSat. En supposant que cette proportion est, depuis fin 2015, restée stable à 12%, on peut en déduire qu'aujourd'hui 470.000 abonnés à la chaîne Canal Plus via Free et Orange sont en parallèle abonnés à un bouquet de chaînes thématiques. Toutefois, le prix du bouquet de chaînes thématiques ayant fortement baissé depuis fin 2015, la proportion des abonnés au bouquet est aujourd'hui probablement bien plus importante que 12%...

Interrogé, Canal Plus arrive à une estimation bien plus basse, chiffrant les doublons à seulement 40 ou 50.000 clients. En effet, Canal Plus explique avoir éliminé, dans les chiffres publiés, tout doublon entre les abonnés à la chaîne Canal Plus et les abonnés Free à qui le bouquet a été proposé en septembre 2016. Pour cela, un croisement a été effectué entre deux listes: la liste des abonnés à la chaîne Canal Plus, et la liste des abonnés Free à qui le bouquet a été proposé. Ce croisement a été effectué par une société tierce à qui Canal et Free ont communiqué chacun leur liste. Selon Canal, cette société tierce a ensuite repéré les doublons, puis fourni à la liste des doublons à Canal Plus.

Pour sa part, Free s'est refusé à tout commentaire.

les abonnés à la chaîne canal plus en métropole (en millions, en fin d'année)

2012: 4,4 2013: 4,4 2014: 4,2 2015: 4 2016: 3,75 2017: 3,9

Source: présentation à l'assemblée générale 2018 de Vivendi

les abonnés en métropole ayant plus d'un abonnement (en %, en fin d'année, hors canalplay)

2012: 56% 2013: 51% 2014: 46% 2015: 47% Septembre 2016: 50%

Source: retraitement des comptes de Vivendi

les abonnés à la chaîne canal plus en métropole (en millions, en 2015)

Satellite: 1,66 TNT: 0,67 Orange: 0,53 Free: 0,49 SFR: 0,25 Numericable: 0,22 Bouygues Télécom: 0,16

Total: 3,99

Source: avis du CSA sur BeIn Sport du 13 avril 2016

Jamal Henni