BFM Immo
Services
Partenaire

Maintenance d'un ascenseur collectif : avez-vous le contrat adapté à vos besoins ?

Maintenance d'un ascenseur collectif : avez-vous le contrat adapté à vos besoins ?

Maintenance d'un ascenseur collectif : avez-vous le contrat adapté à vos besoins ? - maxbelchenko - Shutterstock

L’ascenseur a une place centrale au sein d’un immeuble, et ce dans tous les sens du terme. Alors pour veiller à son bon entretien, le contrat de maintenance décidé par la copropriété est d’une importance cruciale.

L’ascenseur n’est pas qu’un outil pratique au sein d’un immeuble. Il est également un lieu d’échanges, où s’entretiennent les relations avec le voisinage, à un point tel qu’il est cité dans une expression impliquant la réciprocité de se rendre service : “se renvoyer l’ascenseur”. Il est même tellement important qu’il est devenu un critère essentiel de recherche pour les propriétaires au moment de l’achat d’un appartement. L’absence d’ascenseur peut être absolument dissuasive, tandis que sa présence a un impact sur les charges à payer, selon l’étage où l’on se situe : plus on vit haut, plus on paie de charges relatives à l’ascenseur. Autant de raisons qui en font un élément déterminant au sein des copropriétés, et un point important à aborder régulièrement lors des assemblées générales de son immeuble : est-ce que le contrat de maintenance établi est bien adapté ?

Ce qui doit figurer dans un contrat de maintenance de l’ascenseur

Pour rappel, parmi les nombreux points présents dans un contrat de maintenance passé entre une copropriété et une entreprise de maintenance d’ascenseur, figurent notamment les obligations suivantes :

  • Une visite de maintenance de l’ascenseur toutes les 6 semaines minimum, par des techniciens capables de vérifier chaque source potentielle de dysfonctionnement.
  • Un contrôle des câbles tous les 6 mois.
  • Un nettoyage de la cuvette, de la machinerie et de la partie supérieure de la cabine chaque année ainsi qu’une vérification des parachutes.
  • En cas de personne bloquée, un délai maximal d'intervention de 60 minutes et l’obligation d’intervenir 24 heures sur 24.
  • La remise au propriétaire ou au syndic d’un rapport annuel d’activité.
  • La mention du délai d’intervention pour les dépannages.
  • La formule détaillée de révision des prix.

Si l’un de ces points n’est à votre connaissance pas respecté, alors il est certainement temps de remettre en question le contrat de maintenance de l’ascenseur passé avec le prestataire.

Choisir le bon contrat de maintenance pour son ascenseur

Il existe plusieurs types de contrat de maintenance pour les ascenseurs. Celui appelé “minimal” correspond au respect des points essentiels prévus par la loi, mais ne convient que très rarement aux spécificités d’un immeuble. Les problématiques sont en effet toujours différentes selon les caractéristiques du bâtiment, les exigences des copropriétaires ou le nombre de logements au sein de la copropriété. Voilà pourquoi il est plus que recommandé de souscrire à un contrat “à la carte”, afin de le personnaliser et de choisir des options de suivi conformes aux besoins de son immeuble (liste des pièces de rechange prévues dans le contrat, plages horaires pour le dépannage, récupération des objets tombés en fosse…).

C’est pour répondre au mieux à ces demandes précises que certaines entreprises spécialisées en maintenance des ascenseurs proposent des contrats “sur-mesure”, offrant de nombreux services de suivi, afin de garantir sécurité et satisfaction des copropriétaires. Appelée généralement maintenance préventive, cette solution permet l’élaboration d’un plan de maintenance individuelle pour les équipements, en fonction de leur utilisation.

Autre option possible, et recommandée, la maintenance prédictive. Elle permet quant à elle de bénéficier d’une qualité de service encore meilleure. Cette véritable maintenance intelligente connectée permet en effet d’anticiper les pannes, en détectant les signes annonciateurs de dysfonctionnements, et en envoyant un ordre de service au technicien de maintenance avant que celles-ci n’apparaissent. Une anticipation rendue possible grâce à des capteurs installés sur l’appareil et permettant donc un suivi 100% sur-mesure et en continu 24h/24. Les interventions proactives et ciblées, ainsi que l’expertise du technicien renforcée par l’intelligence artificielle, lui permettent par exemple de commander les pièces nécessaires avant même son intervention.

Parmi les autres nombreux services proposés dans un contrat de maintenance, on retrouve également un SAV disponible 24h/24, ou même le suivi en temps réel du statut des équipements et des réparations en cours sur une application.

La copropriété peut ainsi décider des différentes options à inclure dans le contrat, pour faire le bon choix : car la maintenance d’un ascenseur n’est pas qu’une question de budget, elle est aussi un enjeu important sur le court, le moyen et le long terme.

Ce contenu a été réalisé en partenariat avec KONE. La rédaction de BFM Immo n'a pas participé à la réalisation de ce contenu.

En partenariat avec KONE