BFM Immo

L’immobilier monégasque en panne

Monaco voit son nombre de transactions immobilières chuter depuis 2007

Monaco voit son nombre de transactions immobilières chuter depuis 2007 - dr

Depuis trois ans, les chiffres sont à la baisse dans la principauté. Les recettes que tire Monaco de ses droits de mutation sont en baisse de 26,8 millions d’euros, selon l’édition monégasque de Nice-Matin. Le nombre de mutations pour l’année 2009 est ainsi deux fois moindre qu’en 2007 : 203 contre 425.

Les ventes se sont progressivement réduites au fil des trois dernières années. Monaco s’attend à enregistrer 180 transactions cette année, « contre 205 en 2009, 370 en 2008 et 424 en 2007 », a indiqué au quotidien Michel Dotta, président de la Chambre immobilière monégasque.

Des biens en attente d'être vendus pendant 3 à 4 ans

Malgré la stabilité des prix (il faut compter environ 2 millions d’euros pour un appartement sur le rocher) à 30 ou 35 000 euros du mètre carré, le problème tiendrait des stocks disponibles. Le délai de mise en vente d’un bien serait d’une période allant de 6 à 12 mois, avec « des biens sur le marché depuis trois, voire quatre ans... », conclut le professionnel.

Léo Monégier