BFM Immo

À Paris, les prix immobiliers devraient avoir bondi de 8% sur un an d'ici avril

A Paris, les prix continuent d'augmenter

A Paris, les prix continuent d'augmenter - Lionel Bonaventure - AFP

Dans la capitale, le prix moyen au mètre carré a atteint 10.210 euros en 2019. Les notaires tablent sur un prix de 10.560 euros en avril.

À Paris, les prix immobiliers vont toujours plus haut. La progression s'est poursuivie sans surprise avec 10.210 euros du mètre carré en moyenne atteint sur le dernier trimestre 2019. Soit une hausse de 6,6% sur 1 an. Et les notaires du Grand Paris précisent que cette hausse va se poursuivre et même s'accélérer. D'après les avant contrats, Paris devrait atteindre 10.560 euros par mètre carré en avril, soit une hausse de 8,2% sur 1 an.

Il y a toujours de fortes disparités entre les quartiers les moins chers et les plus chers, bien que celles-ci s'atténuent. À Pont de Flandre dans le 19ème, le prix au mètre carré est 7.300 euros contre 15.870 euros dans le quartier de la monnaie dans le 6ème. A l'échelle des arrondissements il n'y a plus que le 19ème et le 20ème qui restent à moins de 9.000 euros avec respectivement 8.580 euros et 8.780 euros. Ce n'est pas certain que cela dure encore longtemps vu qu'ils affichent aussi les plus fortes hausses sur 1 an soit 7,2% pour le 19ème et 8,7% pour le 20ème.

Activité dynamique en grande couronne

Sans surprise, faute d'offres suffisantes à Paris et compte tenu du niveau des prix qui deviennent prohibitifs, l'activité est de plus en plus dynamique en petite et en grande couronnes. Car si on dénombre 176.600 ventes dans l'ancien l'an dernier dans tout le secteur du Grand Paris, plus de 80% d'entre elles ont été réalisées en dehors de la capitale. C'est la grande couronne qui a été la plus dynamique avec une hausse des ventes des appartements de 14% sur 1 an. La grande banlieue parisienne connait une activité historique, précisent les notaires.

>> Guide acheter dans le neuf : télécharger le guide des bons réflexes à adopter

Et puis il y a toujours les opportunités du Grand Paris express. Opportunités qu'il y a encore à saisir. Il existe parfois des écarts de prix spectaculaires sur une même ligne entre quelques stations seulement. Exemple le plus frappant sur la future ligne 15 : du côté de la future station Bagneux on est à 4.320 euros du mètre carré. La station juste après sera Châtillon Montrouge et là on est déjà au-delà est à 6.100 euros. Plus spectaculaire encore quand on avance encore de 2 stations seulement, on arrive à Issy RER et là on frôle les 7.500 euros du mètre carré. Autrement dit en l'espace de 3 stations seulement les prix grimpent de plus de 70%.

Marie Coeurderoy