BFM Immo
Luxe

Mise à prix à 471 millions d'euros, la villa Aurora en Italie ne trouve pas preneur pour l'instant

La Villa Aurora à Rome est à vendre

La Villa Aurora à Rome est à vendre - Google Maps

Aucun acheteur n'a fait d'offre pour cette propriété, parmi les plus chères du monde. Une prochaine enchère va être organisée, avec un prix revu à la baisse de 20%.

La somptueuse villa romaine des princes Ludovisi Boncompagni, mise aux enchères mardi pour près d'un demi-milliard d'euros, n'a pas trouvé acquéreur, a annoncé à l'AFP le notaire chargé de la vente. Propriété d'une antique famille de la noblesse romaine, la villa Aurora, ou Casino de l'Aurore, était mise à prix 471 millions d'euros, dont 350 millions pour la seule peinture du Caravage qui ornemente un plafond monumental.

"Personne n'a participé à l'enchère", a indiqué Camillo Verde. La prochaine vente aura lieu le 7 avril pour une estimation revue à la baisse de 376,8 millions d'euros, soit une ristourne de 20%.

L'oeuvre du Caravage (de son vrai nom Michelangelo Merisi, 1571-1610), qui daterait de 1597, se trouve au première étage de la demeure. Cette peinture à l'huile du maître du clair-obscur, mort prématurément à 38 ans, représente Jupiter, Pluton et Neptune avec au centre le globe terrestre et les signes du zodiaque.

Litige entre héritiers

Outre la peinture exceptionnelle, cette demeure de 2.800 m2, située en plein centre de Rome entre la célèbre via Veneto, berceau de la Dolce Vita, et la place d'Espagne, abrite des fresques du Guerchin (1591-1666) et un somptueux jardin.

La vente aux enchères a été décidée par un tribunal de Rome pour mettre fin aux bisbilles entre les héritiers du prince Nicolo Ludovisi Boncompagni, chef de cette antique famille de la noblesse romaine décédé en 2018. Le litige oppose la troisième et dernière épouse du prince, Rita Jenrette Boncompagni Ludovisi, une Américaine de 72 ans haute en couleur ayant posé pour Playboy, aux enfants nés de son premier mariage.

De nombreux Italiens souhaiteraient que la propriété reste italienne plutôt que de tomber dans l'escarcelle d'un richissime étranger et demandent à l'Etat de se porter acquéreur. Mais l'investissement est considérable dans le contexte de la relance économique engagée par la troisième économie de la zone euro après des mois et des mois de confinement et de ralentissement de l'activité.

En vertu de la législation italienne, le gouvernement ne peut exercer son droit de préemption qu'après son acquisition effective par un particulier, dans un délai de 60 jours après la conclusion de la vente et en proposant le même prix d'achat.

L'une des propriétés les plus chères du globe

Si la villa Aurora trouve preneur à 376,8 millions d'euros, elle deviendra l'une des demeures les plus onéreuses du monde. S'il est compliqué de dresser une liste exhaustive des biens immobiliers les plus chers du monde (car il n'existe pas de base de données fiable sur ce sujet), plusieurs ventes ont atteint des sommets ces dernières années. A New York par exemple, un appartement s'était vendu 238 millions de dollars en 2019, un record historique pour un logement aux Etats-Unis. En France, la villa Les Cèdres, située sur la presqu’île de Saint-Jean-Cap-Ferrat entre Nice et Monaco, avait été mise en vente en 2017 pour 350 millions d'euros. On sait aussi qu'en 2015 le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane avait acheté le "Château Louis XIV", près de Paris, pour 275 millions d'euros. En 2018, une villa dans un quartier prisé de Hong-Kong était de son côté mise en vente pour 446 millions de dollars par le biais de Christie's.

Il y a toutefois toujours une très nette différence entre le prix demandé et le prix payé pour ce genre de biens, avec de grosses négociations à la clé. Ainsi par exemple, The One, une immense villa à Los Angeles, était estimée par son propriétaire à l'origine à 500 millions de dollars. Après la faillite de ce dernier, la maison a été mise en vente à 295 millions de dollars il y a quelques jours. Mais on ne sait pas encore à quel prix elle va réellement partir, des enchères devant avoir lieu en février s'il n'y a aucune offre sur le bien d'ici là.

JLD avec AFP