BFM Immo

Si vous voulez acheter un bien immobilier à la rentrée, attention à vos dépenses de l'été

Attention aux dépenses qui seront scrutées par le banquier.

Attention aux dépenses qui seront scrutées par le banquier. - Pixabay

Lors d'une demande de crédit immobilier, les banques demandent les trois derniers relevés bancaires, rappelle le courtier Vousfinancer. Des dépenses excessives pendant l'été peuvent donc porter préjudice.

Vousfinancer met en garde les Français qui compte acheter et donc demander un crédit immobilier à la rentrée. Le courtier rappelle que lors de la constitution du dossier de prêt, les banques demandent les trois derniers bulletins de salaire ou bilans comptables, les relevés de comptes bancaires des 3 derniers mois, les deux derniers avis d'imposition, les justificatifs de tout crédit éventuel en cours, un justificatif d'apport personnel, un document attestant d'éventuels revenus fonciers et évidemment un justificatif de domicile, un document d'identité, le livret de famille, le compromis de vente..

>> Partenariat BFM Immo : Trouvez le meilleur taux pour votre crédit immobilier avec notre comparateur gratuit

Donc pour un acquéreur qui voudrait déposer un dossier de crédit en septembre, il faudra fournir les relevés bancaires des mois de juin, juillet et août, "période où traditionnellement les dépenses flambent! En outre, après plusieurs mois de restrictions liées à la crise sanitaire, la réouverture des établissements comme les discothèques ou les casinos, pourraient représenter d'importantes tentations", rappelle Vousfinancer. Les banques pourraient sanctionner des dépenses excessives de jeu ou de consommation d'alcool. Attention aussi aux dépenses spontanées et excessives qui pourraient conduire à des découverts bancaires.

Eviter de piocher dans son épargne

Pour Julie Bachet, directrice générale de Vousfinancer, "il est certain que les Français ont besoin cet été de se changer les idées et de profiter de la vie", mais elle ajoute : "Attention, pour ceux qui ont un projet immobilier à la rentrée ou même cet automne, ce comportement de cigale pourrait conduire à une défiance des banques et à un refus de crédit au motif que les comptes sont à découvert ou mal tenus. Dans ces cas-là, il faudra décaler le projet d'achat de quelques mois, le temps d'avoir à nouveau des relevés de compte plus conformes à leurs attentes".

Vousfinancer donne trois conseils pour préparer son dossier de prêt. Tout d'abord, le courtier préconise d'éviter de piocher dans son épargne cet été. "Les banques demandent au moins 10 % d'apport pour financer les frais liés à l'achat immobilier (frais de notaire, de garantie...). Mais en avoir davantage permet d'obtenir un taux encore plus attractif, de l'ordre de 0,10 à 0,20 % de moins". Ensuite, il conseille de rassembler les documents nécessaires et anticiper la préparation de son dossier. Et enfin, attention aux excès divers qui pourraient entrainer un surcoût de l'assurance de prêt. "En fonction du montant que vous empruntez mais également de votre état de santé, il est possible que la banque ou l'assureur vous demande de réaliser des analyses médicales qui pourraient trahir les excès que vous aurez faits durant l'été... Ce n'est pas le moment de faire grimper votre taux de cholestérol".

Diane Lacaze