BFM Immo

Logement : Apparu annonce des "initiatives" à venir

Benoist Apparu, à l'antenne de RCJ

Benoist Apparu, à l'antenne de RCJ - RCJ

Interviewé sur la radio RCJ, le secrétaire d’Etat au Logement a réagi à la perte du Triple A décidé par l’agence de notation Standard & Poor’s. Des «initiatives » sont attendues dans les semaines qui viennent, certaines concernant le logement, « pour relancer la compétitivité économique du pays », a-t-il promis.

La dégradation d’un cran de la note française de AAA à AA+, met la France dans « une situation difficile, complexe » pour le secrétaire d’Etat au Logement. « Dont acte. Il n’en demeure pas moins que ce n’est évidemment pas le drame du siècle », a-t-il néanmoins déclaré sur RCJ. Il a également ajouté qu’il ne devrait pas y avoir de « conséquences lourdes » pour le pays. Répondant aux attaques faites contre le pouvoir des agences de notations, pour lui le véritable « problème c’est pas le médecin qui vous annonce une maladie. La maladie française, c’est la dépense publique », a-t-il indiqué.

« Changer le modèle économique du logement »

M. Apparu s’est également fait entendre sur le logement : il faut « changer le modèle économique du logement », selon lui. « On a un modèle économique de construction de logements en France qui est basé essentiellement sur le financement public. Il faut changer de modèle ». Et ce, même si l’objectif reste toujours à la production de logements en nombre suffisant (400 000 cette année).

Sans s’étendre sur le sujet, il s’agirait de « trouver un système où l’argent public serait moins nécessaire, qu’on pourrait le remplacer par autre chose. Le autre chose on est en train d’y réfléchir », a conclu le ministre. Réponse dans les semaines à venir...

Léo Monégier