BFM Business

« On marche sur la tête »: l'incompréhension du président de la Fédération du Bâtiment

« Je constate que l'on a 430 000 personnes inscrites à Pôle emploi et un secteur du bâtiment qui cherche de la main d'oeuvre. Et certains me disent : "désolé pour nous tous mais je vais aller chercher en Pologne, la main d'oeuvre qu'il me manque". On marche sur la tête » a expliqué Jacques Chanut.

Sur le même sujet