BFM Business

Industrie auto : on assiste à une « triple disruption »

« Les cartes sont rebattues comme jamais » dans le secteur automobile, explique Luc Chatel, le président de la plateforme PFA. « Pendant 100 ans, les industriels de l’automobile ont vendu des véhicules individuels, destinés à leurs propres clients, avec des moteurs thermiques. Aujourd’hui, ces mêmes industriels vont devenir des inventeurs de solutions de mobilité avec souvent des véhicules de plus en plus collectifs, électriques, et en grande partie autonome. Donc, vous avez une triple disruption : technologique, numérique et sociétale, en même temps. » Face à cela, les industriels ont « une seule réponse : l’innovation. »
Luc Chatel met en garde « à ceux qui disent l’automobile c’est fini, ça va disparaître, ils se trompent complètement. Il faut inventer ces solutions de demain. Les industriels se préparent à cette révolution : à l’électrification des moteurs, aux véhicules intelligents. » Le président de la plateforme PFA prend un seul exemple, mais qui est tout à fait parlant : « une DS7 ou une DS3 Crossback, toutes deux présentes sur le Salon, détiennent environ 100 millions de lignes de codes, c’est 6 ou 7 fois plus qu’un Boeing 787 ! »

Sur le même sujet