BFM Business

Relocalisations: le gouvernement va-t-il gagner son pari?

Le gouvernement qui a reçu 360 projets sérieux va dépenser la totalité des 100 millions d'euros consacrés à la relocalisation des activités stratégiques, notamment dans l'agro-alimentaire, la santé et l'électronique.

"Il ne reste plus un euro dans les caisses", se félicite Bercy. Alors que l'appel à projets pour encourager les relocalisations dans l'industrie s'achève mardi, le gouvernement va décaisser la totalité des 100 millions d'euros prévus à cet effet cette année dans le cadre du plan de relance.

La moitié de cette somme sera destinée au secteur de l'agro-alimentaire, le reste à la santé (18%), l'électronique (18%) et aux composants essentiels pour l'industrie (14%). Au total, le ministère de l'Economie et des Finances a reçu 360 dossiers sérieux, dont deux tiers proviennent de PME et un tiers d'ETI. Les 30 premiers lauréats doivent être connus dans la semaine.

550 millions d'euros pour soutenir l'industrie

A cela s'ajoute une deuxième enveloppe de relocalisations de 150 millions d'euros, ouverte jusqu'à la fin de l'année et à tous les secteurs d'activité. Le succès semble là aussi au rendez-vous puisque les crédits ont tous été dépensés et Bercy entend même débloquer dès maintenant une partie de l'enveloppe prévue pour l'année prochaine.

En ajoutant les projets spécifiques à l'automobile et l'aéronautique, le gouvernement a reçu 3600 demandes au total et va dépenser 550 millions d'euros cette année pour soutenir les projets industriels et encourager les relocalisations.

Thomas Sasportas avec Paul Louis