BFM Patrimoine

Un Français sur dix a de l'or chez lui

12% des Français possèdent de l'or, sous forme de lingots ou de pièces.

12% des Français possèdent de l'or, sous forme de lingots ou de pièces. - Lingot d'or Jo Yong hak - Reuters

Les détenteurs d'or l'ont le plus souvent reçu en héritage ou bien en cadeau. Selon une étude Ipsos, la taxation à 10,5% sur la vente d'or, adoptée au début de l'année, est jugée "injuste" par 74% des propriétaires.

La nouvelle taxation sur les ventes de métaux précieux a du mal à passer chez les 16% de Français qui possèdent ou ont possédé de l'or. Selon une étude publiée mardi par Ipsos, 74% d'entre eux "trouvent la législation injuste", et 76% la trouvent "peu propice à la vente d'or".

Depuis le début de l'année, la vente d'or est en effet taxée à 10%, 10,5% en comptant la CRDS, contre 7,5% auparavant.

Alors que le cours du métal était en baisse en 2013, "il est aberrant de penser que taxer plus un produit d'épargne connaissant un cours à la baisse va permettre de dégager un rendement intéressant pour financer un placement à la hausse sur le marché de l'art", avait expliqué Jean-François Faure, président d’AuCoffre.com, site d’achat en ligne d’or et d’argent physique, à BFMBusiness.com.

Une valeur refuge

Et la taxe ne touche pas que les millionnaires. L'étude établit également le profil type du propriétaire de lingots ou de pièces d'or. Résultat: 12% de Français possèdent actuellement de l'or, et cette répartition se retrouve à travers la société.

10% des personnes aux revenus modestes possèdent actuellement de l’or, 11% des ouvriers, 12% des employés, 13% des cadres, 13% des personnes ayant les revenus les plus élevés. La plupart des propriétaires d'or ne l'ont pas acheté: 45% en ont hérité, et 35% l'ont reçu comme cadeau.

La plupart des vendeurs d'or le font parce qu'ils disent "avoir eu besoin d'argent" (71%), alors que les personnes qui choisissent de garder leurs lingots le font parce qu'il s'agit d'une "valeur refuge" (76%).

Une taxe inédite en Europe

Dans ces conditions, les différences de législations entre les différents pays d'Europe ont du mal à passer: les personnes interrogées sont 83% à estimer que ces contrastes "poussent les possesseurs d'or français à ne pas vendre", et la même proportion à penser qu'ils "nourrissent l'évasion fiscale".

Les taxes sur la vente d'or varie en effet énormément entre différents pays d'Europe: elle est soumise à la taxe sur la plus-value en Italie (12,5%) et au Royaume-Uni (18%), mais n'est pas taxée en Suisse et en Belgique.

J.S