BFM Patrimoine

Retraites: les pistes chocs du rapport Moreau

Le rapport mettrait à contribution retraités et actifs.

Le rapport mettrait à contribution retraités et actifs. - -

Le rapport commandé par Jean-Marc Ayrault à l'ex-président du Comité d'orientation des retraites contient des pistes explosives pour rééquilibrer le régime, d'après lefigaro.fr, ce mardi 4 juin. Parmi elles, un alignement du taux de CSG des retraités sur celui des actifs.

Les pistes chocs proposées à Jean-Marc Ayrault pour réformer les retraites : selon lefigaro.fr, qui cite des sources syndicales, ce mardi 4 juin, le rapport commandé par le Premier ministre à Yannick Moreau, l'ex-présidente du Comité d'orientation des retraites, contiendrait plusieurs pistes explosives. Mais selon une source proche de l'Elysée, citée par Reuters, le rapport ne serait pas encore bouclé.

> Mettre à contribution les retraités

Les retraités ne seraient pas épargnés. Le rapport préconiserait de supprimer l'exonération d'impôt de 10% pour frais professionnels dont ils bénéficient alors qu'il ne travaillent plus, d'augmenter de 10% la fiscalisation des pensions pour les parents de trois enfants et plus, et surtout, d'aligner le taux réduit de CSG dont bénéficient les retraités par rapport à celui des actifs.

> Les actifs pris entre deux options

Les actifs seront eux aussi mis à contribution. Lefigaro.fr explique que "Si Yannick Moreau ne tranche pas entre report de l'âge légal de retraite et allongement de la durée de cotisation pour prétendre à une retraite à taux plein, la présidence de la commission sur l'avenir des retraites penche plutôt en faveur de la seconde option".

Il est vrai que celle-ci se rapproche plus de ce qui avait été indiqué par François Hollande, le 16 mai dernier, lors de sa conférence de presse !

> Les charges patronales augmentées

Le rapport préconiserait d'augmenter de 0,3% la cotisation patronale déplafonnée, qui passerait, du coup, de 1,6% à 1,9%.

Du côté des salariés, lefigaro.fr explique que ceux-ci subiraient une "sous indexation" de leur salaires. En clair, ils contiseraient 100 euros pour ne générer que 95 euros de droits à la retraite.

> Modifier le calcul des retraites des fonctionnaires

Les pensions des fonctionnaires seraient également dans le viseur du rapport. Ce dernier propose que les retraites soient calculés en prenant pour base les salaires des 10 dernières années, et non plus les six derniers mois, évidemment plus favorables en fin de carrière. "En échange les primes seraient mieux prises en compte" dans le calcul des pensions, précise lefigaro.fr.

En revanche, le rapport n'évoquerait pas la réforme des régimes spéciaux des salariés du secteur public (SNCF, Ratp, EDF....).

> Tenir compte de la pénibilité

Concernant la pénibilité du travail, dont François Hollande a plusieurs fois assuré qu'elle serait prise en compte dans la réforme, le rapport Moreau mettrait sur la table deux solutions: créer des congés de fin de carrière ou un système d'acquisition de suppléments de retraite.

Seules deux situations seraient considérées comme "pénibles" le travail de nuit et l'exposition à des substances cancérigènes.

> Réformer les avantages familiaux pour réduire les inégalités entre sexe

Le rapport préconise de réformer les avantages familiaux liés au nombre d'enfants. Le but étant de réduire les inégalités entre hommes et femmes.

"Ce système, proportionnel au niveau de la pension, favorise en effet plus les hommes que les femmes. Un comble alors que ce sont ces dernières qui arrêtent de travailler le plus souvent pour s'occuper de leurs enfants. Le rapport propose donc la forfaitisation de ce système", décrypte lefigaro.fr.

J.M. et Mélanie Vecchio (vidéo)