BFM Patrimoine

Wall Street et les marchés européens en hausse, regain d'espoir sur le commerce

-

- - -

La Bourse de New York et celles de Paris et Francfort ont fini en hausse vendredi, rassurée au moins provisoirement par la perspective d’une reprise des discussions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

Le rouge a été la couleur phare durant la majeure partie de la séance mais finalement la tendance s'est inversée. En effet, l’indice Dow Jones a gagné 114,01 points, soit 0,44%, à 25.942,37 après avoir perdu jusqu’à 1,39% en matinée. Le S&P-500, plus large, a pris 10,68 points, soit 0,37%, à 2.881,4 alors qu’il cédait 1,6% au plus bas du jour et le Nasdaq Composite a progressé de 6,35 points, soit 0,08%, à 7.916,94.

Les discussions entre responsables américains et chinois à Washington se sont achevées sans résultat concret mais moins d’une heure avant la clôture des marchés, Donald Trump a déclaré qu’elles allaient reprendre, sans toutefois se prononcer sur le maintien ou non des droits de douane sur des milliers de produits chinois. Son secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, avait déjà permis à Wall Street de réduire ses pertes en évoquant des négociations “constructives”.

Malgré la hausse de vendredi, le Dow accuse un repli de 2,12% sur l’ensemble de la semaine, sa baisse la plus marquée depuis mars, tandis que le S&P-500 cède 2,18% et le Nasdaq 3,1%, leur pire performance hebdomadaire depuis la semaine précédant Noël.

Nombre d’analystes jugent que Wall Street risque de rester exposée durablement au risque d’un relèvement des barrières commerciales susceptible de freiner la croissance économique et de peser sur les résultats des sociétés cotées.

Selon ses calculs, l’application de droits de douane à la totalité des échanges sino-américains pourrait amputer le produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis de 0,5% en 2020. Les volumes d’échanges sur les différents marchés américains ont atteint 7,44 milliards de titres, contre 6,9 milliards en moyenne sur les 20 dernière séances.

En Europe, même tendance

Les principaux marchés boursiers européens ont eux aussi terminé la journée dans le vert, soutenus par les valeurs défensives et l’envolée de plus de 28% de ThyssenKrupp. À Paris, l’indice CAC 40 a fini sur un gain de 0,27% à 5.327,44 points et à Francfort, le Dax a gagné 0,72%. L’indice EuroStoxx 50 a avancé de 0,31%, le FTSEurofirst 300 de 0,25% et le Stoxx 600 de 0,32%. A Londres, le FTSE-100 a cédé 0,06%.

La séance parisienne a été marquée entre autres par une nouvelle chute d’ADP (-9,73%), dont la capitalisation a fondu de près de 15% en deux jours après la décision du Conseil constitutionnel gelant de fait pour neuf mois au moins le projet de privatisation du groupe.

Sur la semaine, le CAC 40 a perdu 3,99% et le Stoxx 600 3,39%, leur plus forte baisse hebdomadaire depuis octobre.