BFM Patrimoine

Volkswagen: Morgan Stanley y croit toujours.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Malgré un premier trimestre sans relief et des nouvelles inquiétantes venant d'Allemagne, les analystes de Morgan Stanley croient toujours au potentiel du constructeur automobile Volkswagen. Leur opinion sur son action préfé

(CercleFinance.com) - Malgré un premier trimestre sans relief et des nouvelles inquiétantes venant d'Allemagne, les analystes de Morgan Stanley croient toujours au potentiel du constructeur automobile Volkswagen. Leur opinion sur son action préférentielle reste ainsi de 'surperformance', l'objectif de cours associé étant de 190 euros.

Sur le marché boursier allemand, l'action préférentielle Volkswagen prend 1,3% à 154 euros. Elle avait culminé, fin janvier, à 175 euros.

Certes, le début d'année a été marqué par un ralentissement des ventes automobiles. Le cas de l'Allemagne, où le marché automobile qui se contracte (- 17% en mars) est montré du doigt par les investisseurs : pour VW, son marché domestique est effectivement 'hautement rentable', rappelle Morgan Stanley.

Mais à ce propos, les analystes estiment que les craintes du marché sont exagérées, 'VW semblant satisfait de son carnet de commandes et du niveau de ses stocks'. Les ventes d'avril devraient d'ailleurs être mieux orientées.

En outre, deux des principaux atouts de Volkswagen sont toujours bien orientés : tout d'abord, sa marque 'haut de gamme' Audi se porte bien. Si la marge opérationnelle de cette division (11,1%) n'est pas un élément nouveau, ce qui l'est en revanche, c'est l'écart qu'elle creuse avec celle de Mercedes-Benz, qui atteint maintenant 0,8 point de pourcentage. Principaux éléments explicatifs : la force de la marque Audi et les économies d'échelle.

Ensuite, les deux co-entreprises chinoises de Volkswagen se portent bien elles aussi : selon Morgan Stanley, le groupe retire de nouveau un profit de 3.000 euros par véhicule vendu dans ce pays, chiffre proche des sommets, et la contribution des deux co-fililales aux comptes du groupe VW pourrait dépasser les deux milliards d'euros environ prévus cette année par la direction.

Par ailleurs, reste le 'MQB', la 'plateforme modulaire transversale', c'est-à-dire un nouveau mode d'organisation industrielle permettant de produire plusieurs modèles différents de véhicules sur une même chaîne de montage. Selon Morgan Stanley, le MQB, qualifié de 'plus ambitieuse stratégie de plateforme au monde', devrait commencer à porter ses fruits, notamment sur la marge de la marque Volkswagen : pour cette raison, cette dernière devrait être

Cercle Finance