BFM Patrimoine

Voici comment les tarifs de vos assurances devraient évoluer l'an prochain

Les assureurs devraient mettre la pédale douce sur les hausses de tarifs dans l'assurance automobile

Les assureurs devraient mettre la pédale douce sur les hausses de tarifs dans l'assurance automobile - Frederik Florin - AFP

Le cabinet de conseil Facts and Figure a publié ses prévisions d'augmentation de tarifs pour 2016, rapportent les Echos de ce mercredi 22 octobre. Des hausses modestes, les sociétés préférant limiter la note pour ne pas froisser leur clientèle.

Ce sont des hausses modérées qui attendent les assurés l'an prochain. En effet, le cabinet de conseil Facts and Figures a publié ses prévisions d'évolution pour les assurances automobile et habitation. 

Et, selon les résultats rapportés dans les Echos de ce mercredi 22 octobre, pas question de saler la note, bien au contraire. Dans le cas de l'assurance automobile, les tarifs devraient augmenter dans une fourchette située entre 0,5% et 1%. A ce titre on rappellera que la MAIF et la Matmut ont déjà annoncé la stabilité des prix pour l'an prochain.

Dans ce secteur "augmenter ses tarifs signifie désormais perdre des contrats", explique le président de Facts and Figure, Cyril Chartier-Kastler, aux Echos. Car désormais, il y a "une élasticité au prix", c'est-à-dire que les clients réagissent immédiatement aux hausses de tarif, poursuit-il. Ce qui leur est d'autant plus facile que la loi Hamon leur permet depuis le 1er janvier de résilier leur contrat à tout moment. 

Entre 1 et 2% pour l'assurance habitation

Au niveau de l'assurance habitation, la hausse à attendre serait un peu plus élevée, en moyenne entre 1 et 2%, selon Facts and Figures. Mais Cyrille Chartier-Kastler explique néanmoins que cette fourchette cache des extrêmes importants, allant de 0 à 5%. Les augmentations devraient toutefois être faibles pour les personnes les moins exposées au risque (vivant à l'étage dans des zones non inondables) et plus fortes pour celles vivant dans des conditions plus dangereuses (zone inondable, biens situés au rez-de-chaussée).

Ces prévisions viennent en tout cas confirmer celles publiées le 22 septembre dernier par Assurland qui tablait sur une hausse de 0 à 2% pour l'assurance auto, 1 à 3% pour l'assurance habitation et 2% pour les mutuelles santé.

J.M.