BFM Patrimoine

Vivendi : Résultats 2013 conformes aux attentes dans un environnement difficile

BFM Patrimoine

Chiffre d'affaires1 : 22,135 milliards d'euros, en hausse de 0,2 % à taux de change constant (-2,0 % à taux de change réel et -4,0 % à taux de change et périmètre constants) par rapport à 2012.
  • Chiffre d'affaires1 : 22,135 milliards d'euros, en hausse de 0,2 % à taux de change constant (-2,0 % à taux de change réel et -4,0 % à taux de change et périmètre constants) par rapport à 2012.
  • Les activités de médias et contenus de Vivendi progressent fortement de 10,1 % à taux de change constant (+5,7 % à taux de change réel et +1,7 % à taux de change et périmètre constants).
  • Le plan de transformation de SFR porte ses fruits : SFR enregistre au quatrième trimestre 2013 sa meilleure performance commerciale depuis deux ans dans le segment Abonnés Mobile Grand Public.
  • Résultat opérationnel ajusté (EBITA)1,2 : 2,433 milliards d'euros, en baisse de 20,6 % à taux de change constant (-23,1 % à taux de change réel) par rapport à 2012, en raison principalement de l'adaptation de SFR à un vif contexte concurrentiel.
  • Résultat net ajusté3 : 1,540 milliard d'euros, en recul de 9,7 % par rapport à 2012.
  • Résultat net, part du groupe : 1,967 milliard d'euros, contre 179 millions d'euros en 2012. Ce résultat comprend la plus-value de cession d'Activision Blizzard, partiellement compensée par la dépréciation de l'écart d'acquisition relatif à SFR.
  • Cash Flow des Opérations : 1,453 milliard d'euros, en hausse de 19,8 % par rapport à 2012.
  • Dette financière nette : réduction à 11,1 milliards d'euros au 31 décembre 2013, contre
    13,4 milliards d'euros au 31 décembre 2012. Elle se serait établie à 6,9 milliards d'euros en prenant en compte la vente de la participation dans Maroc Telecom4.

Note : ce communiqué de presse présente des résultats consolidés audités établis selon les normes IFRS, arrêtés par le Directoire de Vivendi du 19 février 2014, après avis du Comité d'audit du 18 février 2014, et examinés par le Conseil de surveillance de Vivendi du 21 février 2014. Ces comptes seront soumis à l'Assemblée générale du 24 juin 2014.

Regulatory News:

Vivendi (Paris:VIV):

Commentant les résultats annuels 2013, Jean-François Dubos, Président du Directoire, a déclaré :

« Vivendi a enregistré des résultats en ligne avec les attentes malgré un environnement économique et concurrentiel difficile. Le groupe a conforté ses positions dans la musique et la télévision, en France comme à l'international, et a franchi d'importantes étapes stratégiques.

Vivendi a vendu la majorité de sa participation dans Activision Blizzard et a conclu un accord définitif avec Etisalat pour la cession de ses titres dans Maroc Telecom. Ces opérations lui permettent d'alléger sensiblement sa dette.

Le groupe a décidé de se concentrer sur ses activités de médias et de contenus qui occupent des places de leader et bénéficient d'un marché du numérique en pleine croissance. Il s'est renforcé dans Canal+ France, dont il détient désormais 100 % du capital.

Vivendi travaille également à la reconfiguration de SFR. L'opérateur enregistre les premiers effets positifs de son plan de transformation, reprenant tout à la fois l'avantage sur le plan commercial et réduisant ses coûts. Un accord de mutualisation d'une partie de son réseau mobile avec Bouygues Telecom a été conclu, ce qui lui permettra de proposer à ses clients une meilleure couverture et une qualité de service renforcée.

La création de valeur pour les actionnaires est notre priorité. Le cours de Vivendi a progressé de plus de 60 % (dividendes inclus) depuis deux ans.

Le groupe entend positionner le futur Vivendi comme un acteur dynamique des médias et des contenus. Avec SFR, il a la volonté de participer à la recomposition du secteur des télécommunications en France en explorant activement toutes les opportunités.»

Commentaires sur les activités de Vivendi

Groupe Canal+

Le chiffre d'affaires de Groupe Canal+ s'élève à 5 311 millions d'euros, en hausse de 5,9 % (-0,5 % à périmètre et taux de change constants) par rapport à 2012. Cette progression est essentiellement portée par le développement des activités de télévision payante à l'international, notamment en Afrique et en Pologne, et par le rachat et le succès de la relance des chaînes gratuites D8 et D17.

Fin décembre 2013, Groupe Canal+ comptait 10,4 millions d'abonnés individuels (+249 000 en un an) pour un total de 14,7 millions d'abonnements. Cette croissance est soutenue par les bonnes performances enregistrées à l'international où le portefeuille global atteint 4,4 millions d'abonnés individuels (soit +275 000 par rapport à fin 2012). En France métropolitaine, le portefeuille d'abonnés individuels est quasiment stable à 6,1 millions, malgré un contexte économique et concurrentiel difficile. Le revenu net moyen par abonné individuel en France métropolitaine progresse de nouveau pour atteindre 44,2 euros, comparé à 43,2 euros en 2012.

Les activités de télévision gratuite contribuent fortement à la croissance du chiffre d'affaires grâce à l'intégration de D8 et D17. En décembre 2013, les deux chaînes cumulaient une part d'audience de 4,7 %, dont 3,4 % pour D8 qui, un an seulement après sa relance, se classe régulièrement à la cinquième place nationale.

Le chiffre d'affaires de Studiocanal augmente sous l'effet du développement de ventes TV et de droits à l'international (notamment « Non-Stop » de Jaume Collet-Serra et « Hunger Games 2 » en Allemagne). En 2013, Studiocanal est à l'origine d'importantes productions dont le film Inside Llewyn Davis des frères Coen, lauréat du Grand prix du Jury à Cannes 2013, et la série Crossing Lines, diffusée notamment aux USA, au Canada, en France et en Italie. Souhaitant se renforcer dans la production de séries télévisées, Studiocanal a acquis 60 % de la société britannique Red en 2013.

Hors impact des coûts de transition de D8, D17 et des nouvelles activités en Pologne, le résultat opérationnel ajusté (EBITA) de Groupe Canal+ s'établit à 661 millions d'euros, en baisse de 1,9 % par rapport à 2012. Cette évolution s'explique par le recul du chiffre d'affaires publicité des chaînes payantes et par une hausse des coûts de programmes liée au renforcement des contenus exclusifs. En tenant compte des coûts liés à l'intégration de D8, D17 et des nouvelles activités en Pologne, le résultat opérationnel ajusté s'établit à 611 millions d'euros. D8 et D17 ont atteint leur point d'équilibre au quatrième trimestre 2013.

Le 14 janvier 2014, Groupe Canal+ s'est vu concéder par la Ligue Nationale de Rugby (LNR) les droits de diffusion exclusifs du championnat français de rugby TOP 14 pour 5 nouvelles saisons (2014/2015 à 2018/2019). Ces droits portent sur l'intégralité des matchs du TOP 14 sur tous les supports et tous les territoires. Ils s'ajoutent aux compétitions majeures déjà détenues par Groupe Canal+, en particulier le meilleur du football français et européen (deux grandes affiches de Ligue 1, meilleur match de la Ligue des Champions et intégralité de la Premier League anglaise) et le Championnat du Monde de Formule 1.

Par ailleurs, la qualité des Créations Originales, au cœur de la programmation de Canal+, a encore été saluée. En 2013, la série « Les Revenants » a été récompensée aux International Emmy Awards du prix de la meilleure série dramatique, et « Maison Close » a reçu le prix de la meilleure série française au Festival de Télévision de Monte-Carlo.

Universal Music Group

Le chiffre d'affaires d'Universal Music Group (UMG) s'élève à 4 886 millions d'euros, en hausse de 12,8 % à taux de change constant (+7,5 % à taux de change réel) par rapport à 2012. A taux de change constant et en excluant EMI Recorded Music, le chiffre d'affaires reste stable par rapport à 2012. La diminution des ventes physiques est compensée par la croissance des ventes du numérique et d'autres activités, le chiffre d'affaires des abonnements et du streaming progressant d'environ 75 % par rapport à l'année précédente. Pour la première fois en 2013, les ventes numériques dépassent celles du physique.

Parmi les meilleures ventes de musique enregistrée en 2013, figurent Eminem, Katy Perry, Imagine Dragons, Lady Gaga, Drake, Robin Thicke et, l'artiste de langue française Stromae. La société a enregistré plusieurs succès artistiques et commerciaux au cours de l'année, devenant notamment la première entreprise à détenir les dix titres du Top 10 et neuf des 10 meilleurs albums aux Etats-Unis. En outre, UMG a signé de nouveaux accords avec d'importants labels dont Disney Music Group, Glassnote Entertainment et Roc Nation ainsi qu'avec des artistes légendaires dont Neil Diamond, Queen, les Rolling Stones et Frank Sinatra.

Le résultat opérationnel ajusté (EBITA) d'UMG s'élève à 511 millions d'euros, en hausse de 1,4 % à taux de change constant (-2,9 % à taux de change réel) par rapport à 2012. Hors coûts de restructuration et d'intégration, l'EBITA progresse de 9,5 % à taux de change constant par rapport à 2012, grâce à la croissance du chiffre d'affaires et aux efforts de gestion des coûts.

UMG a réalisé cette performance en dépit d'un environnement particulièrement difficile au Japon, le second plus important marché de musique au monde.

L'intégration d'EMI suit son cours comme prévu pour générer les synergies conformes aux estimations annoncées de plus de 100 millions de livres sterling fin 2014.

GVT

Le chiffre d'affaires de GVT progresse de 13,1 % à taux de change constant (-0,4 % à taux de change réel) par rapport à 2012, pour s'établir à 1 709 millions d'euros. Cette performance est réalisée dans un contexte de vive concurrence et de fort ralentissement de l'économie brésilienne. A fin décembre 2013, GVT opère dans 150 villes, contre 139 un an plus tôt.

Le service de télévision payante de GVT connait un réel succès, enregistrant un chiffre d'affaires de 174 millions d'euros, soit environ 10 % du chiffre d'affaires de l'opérateur. Le nombre d'abonnés est d'environ 643 000 à fin 2013 (+58,4 % par rapport à fin 2012), soit 24,6 % des clients à l'Internet haut débit de GVT. En plus de son service hybride (satellite et IPTV), GVT a lancé un service de télévision payante accessible uniquement par satellite.

La qualité de ses offres continue à être récompensée. GVT a été classée comme la société proposant le meilleur service haut débit du Brésil pour la cinquième année consécutive, par le magazine Info Exame. Il propose également à ses clients la vitesse moyenne haut débit la plus élevée (13,4 Mbps comparé à la moyenne brésilienne de 2,7 Mbps), selon Akamai Institute.

Le résultat opérationnel ajusté avant amortissements (EBITDA) de GVT s'élève à 707 millions d'euros, en hausse de 8,7 % à taux de change constant (-4,5 % à taux de change réel) par rapport à 2012.
La marge d'EBITDA s'élève à 41,4 %, soit la marge la plus élevée des operateurs télécoms au Brésil.

Le résultat opérationnel ajusté (EBITA) de GVT s'établit à 405 millions d'euros, en baisse de 5,7 % à taux de change constant (-17,0 % à taux de change réel) par rapport à 2012. Cette évolution s'explique par l'augmentation des charges d'amortissement liée au déploiement de la télévision payante et par des investissements industriels maintenus à un niveau élevé pour soutenir la croissance.

En 2013, l'EBITDA-Capex est proche de l'équilibre sur l'ensemble de l'année. Durant le second semestre, cet agrégat est devenu positif grâce à la forte performance des activités Télécoms.

SFR

Le chiffre d'affaires de SFR s'établit à 10 199 millions d'euros, en diminution de 9,6 % par rapport à 2012, en raison de l'impact des baisses de prix liées au contexte concurrentiel et des diminutions de tarifs imposées par les régulateurs5. Hors impact des baisses de tarifs décidées par les régulateurs, le chiffre d'affaires recule de 7,2 %.

En 2013, le parc total de clients mobiles de SFR s'élève à 21,354 millions6, en hausse de 756 0006 par rapport au 31 décembre 2012. Le parc des clients résidentiels abonnés à l'Internet haut débit progresse de 182 000 clients à 5,257 millions à fin décembre 2013.

Le chiffre d'affaires de l'activité Grand Public7 s'inscrit à 6 873 millions d'euros, en repli de 13,8 % par rapport à 2012.

Sur le marché du Grand Public Mobile7, la croissance nette du parc d'abonnés s'élève à 279 0006 abonnés en 2013. Fin décembre, le parc d'abonnés mobiles totalise 11,381 millions de clients, en croissance de 2,5 %6 par rapport à fin décembre 2012. Dans le segment Abonnés Grand Public, SFR enregistre au quatrième trimestre sa meilleure performance de ventes nettes depuis le quatrième trimestre 2011, et son meilleur mois de décembre depuis trois ans. Le parc total de clients mobiles Grand Public (abonnés et prépayés) de SFR s'élève à 14,555 millions. La croissance des usages Internet en mobilité se poursuit, 64 % des clients Grand Public étant équipés de smartphones (51 % à fin décembre 2012).

Un an après avoir lancé la 4G, SFR couvre plus de 40 % de la population, avec 1 200 villes ouvertes au 31 décembre 2013, et compte plus d'un million de clients à la fin de l'année. SFR touche également plus de 70 % de la population en Dual Carrier.

Sur le marché du Grand Public Fixe7, le parc des clients résidentiels en France métropolitaine abonnés à l'Internet haut débit s'élève à 5,209 millions à fin décembre 2013, en progression de 170 000 clients par rapport au 31 décembre 2012, avec une accélération des recrutements sur la fibre optique. L'offre «Multi-Packs de SFR» compte 2,355 millions de clients à fin décembre 2013, soit 45 % du parc haut débit.

Dans un contexte macro-économique difficile, le chiffre d'affaires de l'activité Entreprises8 s'établit à 1 789 millions d'euros, en diminution de 4,4 %.

Le 13 février 2014, Vivendi a annoncé l'entrée en négociations exclusives avec le groupe Belgacom en vue de l'acquisition de 100 % des titres du Groupe Telindus France. Le Groupe Telindus est un des principaux acteurs du marché français de l'intégration télécom et ICT et le premier distributeur Cisco en France. Telindus France a vocation à venir renforcer le pôle télécom français de Vivendi au côté de SFR qui renforcera ainsi considérablement sa présence sur les marchés connexes de l'intégration télécom et permettra d'offrir de nouveaux services à ses clients entreprises en complément des offres de SFR Business Team.

Le chiffre d'affaires de l'activité Opérateurs et autres9 progresse de 6,5 % à 1 537 millions d'euros, principalement grâce à la croissance de l'activité des opérateurs.

Le résultat opérationnel ajusté avant amortissements (EBITDA) de SFR atteint 2 766 millions d'euros, en recul de 16,2 % par rapport à 2012 (en repli de 16,5 % hors éléments non récurrents10).

SFR poursuit son plan de transformation. Depuis fin 2011, les coûts opérationnels, tant fixes que variables, ont baissé de plus d'un milliard d'euros hors éléments non récurrents10.

SFR et Bouygues Telecom ont signé le 31 janvier 2014 un accord stratégique de mutualisation. Les deux opérateurs vont déployer un nouveau réseau d'accès mobile partagé dans une zone correspondant à 57 % de la population. Cet accord va permettre aux deux opérateurs d'améliorer leur couverture mobile, d'offrir un meilleur service aux consommateurs et de réaliser des économies significatives dans le temps. Entré en vigueur dès sa signature avec la création d'une société commune, il devrait aboutir à la finalisation du réseau cible fin 2017.

Commentaires des principaux indicateurs financiers consolidés

Le chiffre d'affaires consolidé s'élève à 22 135 millions d'euros, contre 22 577 millions d'euros en 2012 (-2,0 % et +0,2 % à taux de change constant).

Le résultat opérationnel ajusté s'établit à 2 433 millions d'euros, contre 3 163 millions d'euros en 2012 (-23,1 % et -20,6 % à taux de change constant). Cette évolution reflète principalement le recul de SFR (-527 millions d'euros), de GVT (-83 millions d'euros, essentiellement en raison de la dépréciation du réal brésilien), de Groupe Canal+ (-52 millions d'euros, y compris l'augmentation des coûts de transition liés à D8 / D17 et à « n » pour -39 millions d'euros), et d'Universal Music Group (-15 millions d'euros, y compris l'augmentation des coûts de restructuration pour -35 millions d'euros et des coûts d'intégration d'EMI Recorded Music pour -8 millions d'euros). Par ailleurs, cette évolution intègre les coûts liés au lancement de Watchever en Allemagne (-66 millions d'euros).

Les dépréciations des actifs incorporels liés aux regroupements d'entreprises s'établissent à 2 437 millions d'euros, contre 760 millions d'euros en 2012. En 2013, elles correspondent à la dépréciation de l'écart d'acquisition relatif à SFR (2 431 millions d'euros). En 2012, elles concernaient l'écart d'acquisition relatif à Canal+ France (665 millions d'euros) et certains écarts d'acquisition et catalogues musicaux d'Universal Music Group (94 millions d'euros).

Le coût du financement s'élève à 528 millions d'euros, contre 544 millions d'euros en 2012 (-2,9 %).

Le résultat net des activités cédées ou en cours de cession (avant intérêts minoritaires) s'élève à 4 635 millions d'euros, contre 1 505 millions d'euros en 2012. En 2013, il comprend la plus-value de cession d'Activision Blizzard le 11 octobre 2013 (2 915 millions d'euros) et la variation de valeur, depuis cette date, des 83 millions d'actions Activision Blizzard encore détenues par Vivendi au 31 décembre 2013 (gain de 245 millions d'euros). Par ailleurs, le résultat net des activités cédées ou en cours de cession comprend le résultat net d'Activision Blizzard jusqu'à la date de cession effective (692 millions d'euros, contre 873 millions d'euros en 2012) et le résultat net du groupe Maroc Telecom (783 millions d'euros en 2013, contre 632 millions d'euros en 2012).

La part du résultat net ajusté revenant aux intérêts minoritaires s'établit à 117 millions d'euros (inchangé par rapport au 31 décembre 2012) et comprend essentiellement les intérêts minoritaires de Lagardère dans Groupe Canal+ jusqu'au 5 novembre 2013.

Le résultat net ajusté est un bénéfice de 1 540 millions d'euros (1,16 euro par action) comparé à un bénéfice de 1 705 millions d'euros en 2012 (1,31 euro par action), en diminution de 9,7 %.

Le résultat net, part du groupe, en normes IFRS, est un bénéfice de 1 967 millions d'euros (1,48 euro par action), contre un bénéfice de 179 millions d'euros en 2012 (0,14 euro par action), soit une augmentation de 1 788 millions d'euros. Cette évolution reflète principalement, au titre de l'exercice 2013, la plus-value de cession d'Activision Blizzard (2 915 millions d'euros), partiellement compensée par la dépréciation de l'écart d'acquisition relatif à SFR (-2 431 millions d'euros), et, au titre de l'exercice 2012, la provision au titre du litige Liberty Media Corporation aux Etats-Unis (-945 millions d'euros) et la dépréciation de l'écart d'acquisition relatif à Canal+ France (-665 millions d'euros).

L'endettement financier net, en normes IFRS, s'est amélioré à 11,1 milliards d'euros, contre 13,4 milliards d'euros au 31 décembre 2012. Il s'établirait à 6,9 milliards d'euros en prenant en compte la finalisation prochaine de la vente de la participation de 53 % dans Maroc Telecom.

Le résultat social de Vivendi S.A. est une perte de 4 858 millions d'euros en 2013 (contre une perte de 6 045 millions d'euros en 2012), qui reflète principalement la dépréciation des titres SFR (-5 318 millions d'euros au 31 décembre 2013, après une dépréciation de -5 875 millions d'euros au 31 décembre 2012). En 2012, le résultat social de Vivendi S.A. intégrait en outre la comptabilisation de la provision au titre du litige Liberty Media Corporation (-945 millions d'euros). La perte de Vivendi S.A. en 2013 sera imputée à hauteur de 2 854 millions d'euros sur les autres réserves et pour le solde (2 004 millions d'euros) sur les primes.

Pour toute information complémentaire, se référer au document « Rapport financier et états financiers consolidés audités de l'exercice 2013 » qui sera mis en ligne sur le site internet de Vivendi (www.vivendi.com).

A propos de Vivendi
Vivendi regroupe plusieurs entreprises leaders dans les contenus, les médias et les télécommunications. Groupe Canal+ est le numéro un français de la télévision payante, présent également en Afrique francophone, en Pologne et au Vietnam ; sa filiale Studiocanal est un acteur européen de premier plan en matière de production, d'acquisition, de distribution et de ventes internationales de films. Universal Music Group est le numéro un mondial de la musique ; il s'est renforcé et diversifié avec l'acquisition d'EMI Recorded Music. GVT est un groupe de télécoms et de distribution de contenus/médias au Brésil. Par ailleurs, Vivendi contrôle SFR, le premier opérateur alternatif en France.
www.vivendi.com

Avertissement Important
Déclarations prospectives. Le présent communiqué de presse contient des déclarations prospectives relatives à la situation financière, aux résultats des opérations, aux métiers, à la stratégie et aux perspectives de Vivendi ainsi qu'aux projections en termes d'impact de certaines opérations. Même si Vivendi estime que ces déclarations prospectives reposent sur des hypothèses raisonnables, elles ne constituent pas des garanties quant à la performance future de la société. Les résultats effectifs peuvent être très différents des déclarations prospectives en raison d'un certain nombre de risques et d'incertitudes, dont la plupart sont hors de notre contrôle, notamment les risques liés à l'obtention de l'accord d'autorités de la concurrence et des autres autorités réglementaires ainsi que toutes les autres autorisations qui pourraient être requises dans le cadre de certaines opérations et les risques décrits dans les documents déposés par Vivendi auprès de l'Autorité des Marchés Financiers, également disponibles en langue anglaise sur notre site (www.vivendi.com). Les investisseurs et les détenteurs de valeurs mobilières peuvent obtenir gratuitement copie des documents déposés par Vivendi auprès de l'Autorité des Marchés Financiers (www.amf-france.org) ou directement auprès de Vivendi. Le présent communiqué de presse contient des informations prospectives qui ne peuvent s'apprécier qu'au jour de sa diffusion. Vivendi ne prend aucun engagement de compléter, mettre à jour ou modifier ces déclarations prospectives en raison d'une information nouvelle, d'un évènement futur ou de tout autre raison.

ADR non sponsorisés. Vivendi ne sponsorise pas de programme d'American Depositary Receipt (ADR) concernant ses actions. Tout programme d'ADR existant actuellement est « non sponsorisé » et n'a aucun lien, de quelque nature que ce soit, avec Vivendi. Vivendi décline toute responsabilité concernant un tel programme.

1 A compter du deuxième trimestre 2013 et en application de la norme IFRS 5, Activision Blizzard et Maroc Telecom sont présentés dans le compte de résultat consolidé de Vivendi comme des activités cédées ou en cours de cession. En pratique, les produits et charges de ces deux métiers sont comptabilisés comme suit :
- Leur contribution, jusqu'à leur cession effective, à chaque ligne du compte de résultat consolidé de Vivendi (avant intérêts minoritaires) est regroupée sur la ligne « Résultat net des activités cédées ou en cours de cession » ;
- Conformément à la norme IFRS 5, ces retraitements sont appliqués à l'ensemble des périodes présentées afin de rendre l'information homogène 
- Leur quote-part de résultat net est exclue du résultat net ajusté de Vivendi.
Le 11 octobre 2013, Vivendi a déconsolidé Activision Blizzard suite à la cession de 88 % de sa participation.

2 Pour plus d'informations sur le résultat opérationnel ajusté, voir annexe IV.

3 Pour la réconciliation du résultat net, part du groupe au résultat net ajusté, voir annexe IV.

4 Prévue prochainement selon les modalités connues à ce jour.

5 Baisses tarifaires décidées par les régulateurs : i) baisse de 33 % des prix régulés de terminaison d'appels mobile intervenue le 1er juillet 2012, puis de 20 % le 1er janvier 2013,ii) baisse de 33 % des prix des terminaisons d'appels SMS intervenue le 1er juillet 2012,iii) baisse de tarifs en itinérance mobile le 1er juillet 2012 et le 1er juillet 2013,iv) baisse de 50 % du prix de la terminaison d'appel fixe le 1er juillet 2012 et de 47 % le 1er janvier 2013.

6 Le parc final intègre une purge technique de 92 000 lignes inactives liée à une migration du système de facturation Grand Public (sans impact sur le chiffre d'affaires).

7 Marché métropolitain, toutes marques confondues.

8 Marché métropolitain, marque SFR Business Team.

9 Comprend notamment les activités Opérateurs, SRR (filiale de SFR à La Réunion) ainsi que l'élimination des flux intragroupes.

10 +51 millions d'euros sur le troisième trimestre 2012 et -66 millions d'euros au quatrième trimestre 2012.

CONFERENCE ANALYSTES & INVESTISSEURS (en anglais avec traduction française)

Intervenants :
Jean-François Dubos
Président du Directoire

Hervé Philippe
Directeur Financier

Date : Mardi 25 février 2014
Présentation à 09h00 heure de Paris – 08h00 heure de Londres – 03h00 heure de New York

Lieu : Vivendi
42, avenue de Friedland
75008 Paris

Les journalistes peuvent seulement écouter la conférence.

Internet : La conférence pourra être suivie sur Internet : www.vivendi.com (audiocast)

Numéros à composer pour suivre la conférence EN DIRECT
- Depuis la France : +33 (0) 176 77 22 23
- Depuis le Royaume Uni : +44 (0) 203 427 19 02
- Depuis les Etats-Unis : +1 212 444 0412
Code pour se connecter à la conférence en version originale (anglais) : 576 79 17
Code pour se connecter à la conférence sur la traduction simultanée (français) : 216 23 35

Codes pour suivre la conférence EN REPLAY
- Depuis la France : +33 (0) 174 20 28 00
- Depuis le Royaume Uni : +44 (0) 203 427 05 98
- Depuis les Etats-Unis : +1 347 366 95 65
Code pour se connecter à la conférence en version originale (anglais) : 576 79 17
Code pour se connecter à la conférence sur la traduction simultanée (français) : 216 23 35

Sur notre site www.vivendi.com seront disponibles les numéros pour le service de ré-écoute (14 jours), un service de web cast audio et les "slides" de la présentation.

ANNEXE I COMPTE DE RESULTAT AJUSTE (IFRS, audité)

4e trimestre 2013

4e trimestre 2012

% de variation

Exercice 2013

Exercice 2012

% de variation

5,945 6,230 - 4.6% Chiffre d'affaires 22,135 22,577 - 2.0% (3,705) (3,847) Coût des ventes (12,988) (12,672) 2,240 2,383 - 6.0% Marge brute 9,147 9,905 - 7.7% (1,772) (1,859) Charges administratives et commerciales hors amortissements des actifs incorporels liés aux regroupements d'entreprises (6,443) (6,469) (156) (215) Charges de restructuration et autres charges et produits opérationnels (271) (273) 312 309 + 1.0% Résultat opérationnel ajusté (EBITA) (*) 2,433 3,163 - 23.1% (24) (19) Quote-part dans le résultat net des sociétés mises en équivalence (33) (38) (115) (138) Coût du financement (528) (544) 46 1 Produits perçus des investissements financiers 67 7 219 153 + 43.1% Résultat des activités avant impôt ajusté 1,939 2,588 - 25.1% 71 (54) Impôt sur les résultats (282) (766) 290 99 x 2,9 Résultat net ajusté avant minoritaires 1,657 1,822 - 9.1% 2 6 Intérêts minoritaires (117) (117) 292 105 x 2,8 Résultat net ajusté (*) 1,540 1,705 - 9.7% 0.22 0.08 x 2,7 Résultat net ajusté par action 1.16 1.31 - 11.8% 0.22 0.08 x 2,7 Résultat net ajusté dilué par action 1.15 1.31 - 11.9%

Données en millions d'euros, informations par action en euros.

Nota : A compter du deuxième trimestre 2013 et en application de la norme IFRS 5, Activision Blizzard et le groupe Maroc Telecom sont présentés dans le compte de résultat consolidé de Vivendi comme des activités cédées ou en cours de cession. En pratique, les produits et charges de ces deux métiers ont été traités de la manière suivante :

  • leur contribution jusqu'à leur cession effective, le cas échéant, à chaque ligne du compte de résultat consolidé de Vivendi (avant intérêts minoritaires) est regroupée sur la ligne « Résultat net des activités cédées ou en cours de cession » ;
  • conformément à la norme IFRS 5, ces retraitements sont appliqués à l'ensemble des périodes présentées afin de rendre l'information homogène ;
  • leur quote-part de résultat net est exclue du résultat net ajusté de Vivendi.

Le 11 octobre 2013, Vivendi a déconsolidé Activision Blizzard suite à la cession de 88 % de sa participation.

Par ailleurs, les données publiées au titre de l'exercice 2012 ont été retraitées des impacts liés à l'application de la norme IAS 19 amendée.
Ces retraitements sont présentés dans l'annexe 1 du rapport financier et la note 33 de l'annexe aux états financiers consolidés de l'exercice clos le 31 décembre 2013.

(*) La réconciliation du résultat opérationnel (EBIT) au résultat opérationnel ajusté (EBITA) et du résultat net, part du groupe au résultat net ajusté est présentée en annexe IV.

Pour toute information complémentaire, se référer au document « Rapport financier et états financiers consolidés audités de l'exercice clos le 31 décembre 2013 » qui sera mis en ligne ultérieurement sur le site internet de Vivendi (www.vivendi.fr).

ANNEXE II

COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE
(IFRS, audité)

4e trimestre 2013

4e trimestre 2012

% de variation

Exercice 2013

Exercice 2012

% de variation

5,945 6,230 - 4.6% Chiffre d'affaires 22,135 22,577 - 2.0% (3,705) (3,847) Coût des ventes (12,988) (12,672) 2,240 2,383 - 6.0% Marge brute 9,147 9,905 - 7.7% (1,772) (1,859) Charges administratives et commerciales hors amortissements des actifs incorporels liés aux regroupements d'entreprises (6,443) (6,469) (156) (215) Charges de restructuration et autres charges et produits opérationnels (271) (273) (110) (125) Amortissements des actifs incorporels liés aux regroupements d'entreprises (462) (436) (2,432) (667) Dépréciations des actifs incorporels liés aux regroupements d'entreprises (2,437) (760) - (945) Dotation de provision au titre du litige Liberty Media Corporation aux Etats-Unis - (945) 53 7 Autres produits 88 19 (8) (154) Autres charges (57) (236) (2,185) (1,575) - 38.7% Résultat opérationnel (EBIT) (435) 805 na (24) (19) Quote-part dans le résultat net des sociétés mises en équivalence (33) (38) (115) (138) Coût du financement (528) (544) 46 1 Produits perçus des investissements financiers 67 7 4 26 Autres produits financiers 51 37 (325) (81) Autres charges financières (561) (204) (2,599) (1,786) - 45.5% Résultat des activités avant impôt (1,439) 63 na (85) 53 Impôt sur les résultats (417) (604) (2,684) (1,733) - 54.9% Résultat net des activités poursuivies (1,856) (541) x 3,4 3,336 442 Résultat net des activités cédées ou en cours de cession 4,635 1,505 652 (1,291) na Résultat net 2,779 964 x 2,9 (96) (188) Intérêts minoritaires (812) (785) 556 (1,479) na Résultat net, part du groupe 1,967 179 x 11,0 0.42 (1.12) na Résultat net, part du groupe par action 1.48 0.14 x 10,7 0.41 (1.12) na Résultat net, part du groupe dilué par action 1.47 0.14 x 10,8

Données en millions d'euros, informations par action en euros.

na : non applicable.

Nota : A compter du deuxième trimestre 2013 et en application de la norme IFRS 5, Activision Blizzard et le groupe Maroc Telecom sont présentés dans le compte de résultat consolidé de Vivendi comme des activités cédées ou en cours de cession. En pratique, les produits et charges de ces deux métiers ont été traités de la manière suivante :

  • leur contribution jusqu'à leur cession effective, le cas échéant, à chaque ligne du compte de résultat consolidé de Vivendi (avant intérêts minoritaires) est regroupée sur la ligne « Résultat net des activités cédées ou en cours de cession » ;
  • conformément à la norme IFRS 5, ces retraitements sont appliqués à l'ensemble des périodes présentées afin de rendre l'information homogène.

Le 11 octobre 2013, Vivendi a déconsolidé Activision Blizzard suite à la cession de 88 % de sa participation.

Par ailleurs, les données publiées au titre de l'exercice 2012 ont été retraitées des impacts liés à l'application de la norme IAS 19 amendée.

ANNEXE III CHIFFRE D'AFFAIRES ET RESULTAT OPERATIONNEL AJUSTE PAR METIER (IFRS, audité) 4e trimestre 2013 4e trimestre 2012 % de variation % de variation à taux de change constant (en millions d'euros) Exercice 2013 Exercice 2012 % de variation % de variation à taux de change constant Chiffre d'affaires 1,454 1,366 +6.4% +7.2% Groupe Canal+ 5,311 5,013 +5.9% +6.2% 1,488 1,641 -9.3% -3.3% Universal Music Group 4,886 4,544 +7.5% +12.8% 412 434 -5.1% +9.4% GVT 1,709 1,716 -0.4% +13.1% 21 19 +10.5% +24.6% Autres 72 66 +9.1% +13.7% (4) (6) na na Eliminations des opérations intersegment (17) (26) na na 3,371 3,454 -2.4% +2.6% Médias & Contenus 11,961 11,313 +5.7% +10.1% 2,583 2,780 -7.1% -7.1% SFR 10,199 11,288 -9.6% -9.6% (9) (4) na na Eliminations des opérations intersegment relatives à SFR (25) (24) na na 5,945 6,230 -4.6% -1.8% Total Vivendi 22,135 22,577 -2.0% +0.2% Résultat opérationnel ajusté (EBITA) (*) (36) (59) +39.0% +39.0% Groupe Canal+ 611 663 -7.8% -7.9% 256 288 -11.1% -7.8% Universal Music Group 511 526 -2.9% +1.4% 107 147 -27.2% -16.3% GVT 405 488 -17.0% -5.7% (22) (6) x 3,7 x 3,5 Autres (80) (14) x 5,7 x 5,6 (26) (11) x 2,4 x 2,3 Holding & Corporate (87) (100) +13.0% +12.7% 279 359 -22.3% -15.2% Médias & Contenus 1,360 1,563 -13.0% -8.0% 33 (50) na na SFR 1,073 1,600 -32.9% -32.9% 312 309 +1.0% +9.1% Total Vivendi 2,433 3,163 -23.1% -20.6%

na : non applicable.

Nota : Les données présentées ci-dessus tiennent compte de la consolidation des entités suivantes à compter des dates indiquées :

  • chez Groupe Canal+ : D8 et D17 (27 septembre 2012) et « n » (30 novembre 2012) ;
  • chez Universal Music Group : EMI Recorded Music (28 septembre 2012).

(*) La réconciliation du résultat opérationnel (EBIT) au résultat opérationnel ajusté (EBITA) est présentée en annexe IV.

ANNEXE IV RECONCILIATION DU RESULTAT OPERATIONNEL AU RESULTAT OPERATIONNEL AJUSTE ET DU RESULTAT NET, PART DU GROUPE AU RESULTAT NET AJUSTE (IFRS, audité)

Vivendi considère le résultat opérationnel ajusté (EBITA - adjusted earnings before interest and income taxes) et le résultat net ajusté (ANI - adjusted net income), mesures à caractère non strictement comptable, comme des indicateurs pertinents des performances opérationnelles et financières du groupe. La Direction de Vivendi utilise le résultat opérationnel ajusté et le résultat net ajusté pour gérer le groupe car ils illustrent mieux les performances des activités et permettent d'exclure la plupart des éléments non opérationnels et non récurrents.

4e trimestre 2013 4e trimestre 2012 (en millions d'euros) Exercice 2013 Exercice 2012 (2,185) (1,575) Résultat opérationnel (EBIT) (*) (435) 805 Ajustements 110 125 Amortissements des actifs incorporels liés aux regroupements d'entreprises (*) 462 436 2,432 667 Dépréciations des actifs incorporels liés aux regroupements d'entreprises (*) 2,437 760 - 945 Dotation de provision au titre du litige Liberty Media Corporation aux Etats-Unis (*) - 945 (53) (7) Autres produits (*) (88) (19) 8 154 Autres charges (*) 57 236 312 309 Résultat opérationnel ajusté (EBITA) 2,433 3,163 4e trimestre 2013 4e trimestre 2012 (en millions d'euros) Exercice 2013 Exercice 2012 556 (1,479) Résultat net, part du groupe (*) 1,967 179 Ajustements 110 125 Amortissements des actifs incorporels liés aux regroupements d'entreprises (*) 462 436 2,432 667 Dépréciations des actifs incorporels liés aux regroupements d'entreprises (*) 2,437 760 - 945 Dotation de provision au titre du litige Liberty Media Corporation aux Etats-Unis (*) - 945 (53) (7) Autres produits (*) (88) (19) 8 154 Autres charges (*) 57 236 (4) (26) Autres produits financiers (*) (51) (37) 325 81 Autres charges financières (*) 561 204 (3,336) (442) Résultat net des activités cédées ou en cours de cession (*) (4,635) (1,505) (2,915) - dont plus-value de cession d'Activision Blizzard (2,915) - 100 - Variation de l'actif d'impôt différé lié aux régimes de l'intégration fiscale de Vivendi SA et du bénéfice mondial consolidé 161 48 110 (50) Eléments non récurrents de l'impôt 194 (25) (54) (57) Impôt sur les ajustements (220) (185) 98 194 Intérêts minoritaires sur les ajustements 695 668 292 105 Résultat net ajusté 1,540 1,705

Nota : A compter du deuxième trimestre 2013 et en application de la norme IFRS 5, Activision Blizzard et le groupe Maroc Telecom sont présentés dans le compte de résultat consolidé de Vivendi comme des activités cédées ou en cours de cession. En pratique, les produits et charges de ces deux métiers ont été traités de la manière suivante :

  • leur contribution jusqu'à leur cession effective, le cas échéant, à chaque ligne du compte de résultat consolidé de Vivendi (avant intérêts minoritaires) est regroupée sur la ligne « Résultat net des activités cédées ou en cours de cession » ;
  • conformément à la norme IFRS 5, ces retraitements sont appliqués à l'ensemble des périodes présentées afin de rendre l'information homogène ;
  • leur quote-part de résultat net est exclue du résultat net ajusté de Vivendi.

Le 11 octobre 2013, Vivendi a déconsolidé Activision Blizzard suite à la cession de 88 % de sa participation.

Par ailleurs, les données publiées au titre de l'exercice 2012 ont été retraitées des impacts liés à l'application de la norme IAS 19 amendée.

(*) Tel que présenté au compte de résultat consolidé.

ANNEXE V BILAN CONSOLIDE (IFRS, audité) 31 décembre 2013 31 décembre 2012 1er janvier 2012 (en millions d'euros) ACTIF Ecarts d'acquisition 17,147 24,656 25,029 Actifs de contenus non courants 2,623 3,327 2,485 Autres immobilisations incorporelles 4,306 5,190 4,329 Immobilisations corporelles 7,541 9,926 9,001 Titres mis en équivalence 446 388 135 Actifs financiers non courants 654 488 379 Impôts différés 733 1,445 1,447 Actifs non courants 33,450 45,420 42,805 Stocks 330 738 805 Impôts courants 627 819 542 Actifs de contenus courants 1,149 1,044 1,066 Créances d'exploitation et autres 4,898 6,587 6,730 Actifs financiers courants 45 364 478 Trésorerie et équivalents de trésorerie 1,041 3,894 3,304 8,090 13,446 12,925 Actifs détenus en vue de la vente 1,078 667 - Actifs des métiers cédés ou en cours de cession 6,562 - - Actifs courants 15,730 14,113 12,925 TOTAL ACTIF 49,180 59,533 55,730 CAPITAUX PROPRES ET PASSIF Capital 7,368 7,282 6,860 Primes d'émission 8,381 8,271 8,225 Actions d'autocontrôle (1) (25) (28) Réserves et autres 1,709 2,797 4,295 Capitaux propres attribuables aux actionnaires de Vivendi SA 17,457 18,325 19,352 Intérêts minoritaires 1,573 2,966 2,619 Capitaux propres 19,030 21,291 21,971 Provisions non courantes 2,904 3,258 1,679 Emprunts et autres passifs financiers à long terme 8,737 12,667 12,409 Impôts différés 680 991 728 Autres passifs non courants 757 1,002 864 Passifs non courants 13,078 17,918 15,680 Provisions courantes 619 711 586 Emprunts et autres passifs financiers à court terme 3,529 5,090 3,301 Dettes d'exploitation et autres 10,416 14,196 13,987 Impôts courants 79 321 205 14,643 20,318 18,079 Passifs associés aux actifs détenus en vue de la vente - 6 - Passifs associés aux actifs des métiers cédés ou en cours de cession 2,429 - - Passifs courants 17,072 20,324 18,079 Total passif 30,150 38,242 33,759 TOTAL CAPITAUX PROPRES ET PASSIF 49,180 59,533 55,730

Nota : Vivendi a appliqué à compter du 1err janvier 2013, avec effet rétrospectif au 1err janvier 2012, la norme IAS 19 amendée d'application obligatoire au sein de l'Union européenne à compter de cette date. En conséquence de quoi, les états financiers de l'exercice 2012 ont été retraités conformément à la nouvelle norme.

ANNEXE VI

TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE CONSOLIDES (IFRS, audité) Exercice Exercice (en millions d'euros) 2013 2012 Activités opérationnelles Résultat opérationnel (435) 805 Retraitements 4,911 4,456 Investissements de contenus, nets (148) (145) Marge brute d'autofinancement 4,328 5,116 Autres éléments de la variation nette du besoin en fonds de roulement opérationnel (308) 69 Flux nets de trésorerie provenant des activités opérationnelles avant impôt 4,020 5,185 Impôts nets payés (197) (353) Flux nets de trésorerie provenant des activités opérationnelles poursuivies 3,823 4,832 Flux nets de trésorerie provenant des activités opérationnelles cédées ou en cours de cession 1,417 2,274 Flux nets de trésorerie provenant des activités opérationnelles 5,240 7,106 Activités d'investissement Acquisitions d'immobilisations corporelles et incorporelles (2,674) (3,999) Acquisitions de sociétés consolidées, nettes de la trésorerie acquise (43) (1,374) Acquisitions de titres mis en équivalence (2) (322) Augmentation des actifs financiers (106) (35) Investissements (2,825) (5,730) Cessions d'immobilisations corporelles et incorporelles 50 23 Cessions de sociétés consolidées, nettes de la trésorerie cédée 2,748 13 Cessions de titres mis en équivalence 8 11 Diminution des actifs financiers 727 180 Désinvestissements 3,533 227 Dividendes reçus de sociétés mises en équivalence 3 3 Dividendes reçus de participations non consolidées 54 1 Flux nets de trésorerie d'investissement liés aux activités poursuivies 765 (5,499) Flux nets de trésorerie d'investissement liés aux activités cédées ou en cours de cession (1,952) (543) Flux nets de trésorerie affectés aux activités d'investissement (1,187) (6,042) Activités de financement Augmentations de capital liées aux rémunérations fondées sur des instruments de capitaux propres de Vivendi SA 195 131 Cessions/(acquisitions) de titres d'autocontrôle de Vivendi SA - (18) Dividendes versés aux actionnaires de Vivendi SA (1,325) (1,245) Autres opérations avec les actionnaires (1,046) (1) Dividendes versés par les filiales à leurs actionnaires minoritaires (37) (33) Opérations avec les actionnaires (2,213) (1,166) Mise en place d'emprunts et augmentation des autres passifs financiers à long terme 2,491 5,833 Remboursement d'emprunts et diminution des autres passifs financiers à long terme (1,923) (4,211) Remboursement d'emprunts à court terme (5,211) (2,494) Autres variations des emprunts et autres passifs financiers à court terme 31 2,808 Intérêts nets payés (528) (544) Autres flux liés aux activités financières (349) (96) Opérations sur les emprunts et autres passifs financiers (5,489) 1,296 Flux nets de trésorerie de financement liés aux activités poursuivies (7,702) 130 Flux nets de trésorerie de financement liés aux activités cédées ou en cours de cession 1,284 (557) Flux nets de trésorerie liés aux activités de financement (6,418) (427) Effet de change des activités poursuivies (48) (29) Effet de change des activités cédées ou en cours de cession (44) (18) Variation de la trésorerie et des équivalents de trésorerie (2,457) 590 Reclassement de la trésorerie et des équivalents de trésorerie des activités en cours de cession (396) - Trésorerie et équivalents de trésorerie Ouverture 3,894 3,304 Clôture 1,041 3,894

Nota : A compter du deuxième trimestre 2013 et en application de la norme IFRS 5, Activision Blizzard et le groupe Maroc Telecom sont présentés dans le tableau des flux de trésorerie consolidés des exercices 2013 et 2012 comme des activités cédées ou en cours de cession. Le 11 octobre 2013, Vivendi a déconsolidé Activision Blizzard suite à la cession de 88 % de sa participation.

Par ailleurs, les données publiées au titre de l'exercice 2012 ont été retraitées des impacts liés à l'application de la norme IAS 19 amendée.

ANNEXE VII

CHIFFRES CLES CONSOLIDES DES CINQ DERNIERS EXERCICES
(IFRS, audité)

Exercice 2013 Exercice 2012 (a) Exercice 2011 Exercice 2010 Exercice 2009 Données consolidées Chiffre d'affaires 22,135 22,577 28,813 28,878 27,132 Résultat opérationnel ajusté (EBITA) 2,433 3,163 5,860 5,726 5,390 Résultat net, part du groupe 1,967 179 2,681 2,198 830 Résultat net ajusté (ANI) 1,540 1,705 2,952 2,698 2,585 Endettement financier net (b) 11,097 13,419 12,027 8,073 9,566 Capitaux propres 19,030 21,291 22,070 28,173 25,988 Dont Capitaux propres attribuables aux actionnaires de Vivendi SA 17,457 18,325 19,447 24,058 22,017 Flux nets de trésorerie opérationnels avant investissements industriels, nets (CFFO avant capex, net) 4,077 5,189 8,034 8,569 7,799 Investissements industriels, nets (capex, net) (c) (2,624) (3,976) (3,340) (3,357) (2,562) Flux nets de trésorerie opérationnels (CFFO) (d) 1,453 1,213 4,694 5,212 5,237 Investissements financiers (151) (1,731) (636) (1,397) (3,050) Désinvestissements financiers 3,483 204 4,701 1,982 97 Dividendes versés au titre de l'exercice précédent 1,325 1,245 1,731 1,721 1,639

(e)

Données par action Nombre d'actions moyen pondéré en circulation (f) 1,330.6 1,298.9 1,281.4 1,273.8 1,244.7 Résultat net ajusté par action (f) 1.16 1.31 2.30 2.12 2.08 Nombre d'actions en circulation à la fin de la période (hors titres d'autocontrôle) (f) 1,339.6 1,322.5 1,287.4 1,278.7 1,270.3 Capitaux propres attribuables aux actionnaires de Vivendi SA par action (f) 13.03 13.86 15.11 18.81 17.33 Dividende versé au titre de l'exercice précédent par action 1.00 1.00 1.40 1.40 1.40

Données en millions d'euros, nombre d'actions en millions, données par action en euros.

a. A compter du deuxième trimestre 2013, compte tenu des projets de cession d'Activision Blizzard et du groupe Maroc Telecom, en application de la norme IFRS 5, Activision Blizzard et le groupe Maroc Telecom sont présentés dans le compte de résultat consolidé et le tableau des flux de trésorerie consolidés des exercices 2013 et 2012, comme des activités cédées ou en cours de cession. Le 11 octobre 2013, Vivendi a déconsolidé Activision Blizzard suite à la cession de 88 % de sa participation. En outre, la contribution du groupe Maroc Telecom à chaque ligne du bilan consolidé de Vivendi au 31 décembre 2013 est regroupée sur les lignes « Actifs des métiers cédés ou en cours de cession » et « Passifs associés aux actifs des métiers cédés ou en cours de cession ».

Par ailleurs, les données publiées au titre de l'exercice 2012 ont été retraitées des impacts liés à l'application de la norme IAS 19 amendée. Ces retraitements sont présentés dans l'annexe 1 du rapport financier et la note 33 de l'annexe aux états financiers consolidés de l'exercice clos le 31 décembre 2013.

Les données présentées au titre des exercices 2011 à 2009 correspondent aux données historiques non retraitées.

b. Vivendi considère que l'endettement financier net, agrégat à caractère non strictement comptable, est un indicateur pertinent de la mesure de l'endettement financier du groupe. L'endettement financier net est calculé comme la somme des emprunts et autres passifs financiers, à court et à long termes, tels qu'ils sont présentés au bilan consolidé, minorés de la trésorerie et des équivalents de trésorerie, tels qu'ils sont présentés au bilan consolidé, ainsi que des instruments financiers dérivés à l'actif, des dépôts en numéraire adossés à des emprunts et de certains actifs financiers de gestion de trésorerie (inclus au bilan consolidé dans la rubrique « actifs financiers »). L'endettement financier net doit être considéré comme une information complémentaire, qui ne peut pas se substituer aux données comptables telles qu'elles figurent au bilan consolidé présenté en annexe V, ni à toute autre mesure de l'endettement à caractère strictement comptable. La Direction de Vivendi utilise l'endettement financier net dans un but informatif et de planification, ainsi que pour se conformer à certains de ses engagements, en particulier les covenants financiers.

c. Correspondent aux sorties nettes de trésorerie liées aux acquisitions et cessions d'immobilisations corporelles et incorporelles.

d. Vivendi considère que les flux nets de trésorerie opérationnels (CFFO), mesure à caractère non strictement comptable, est un indicateur pertinent des performances opérationnelles et financières du groupe. Il doit être considéré comme une information complémentaire qui ne peut se substituer aux données comptables telles qu'elles figurent dans le tableau des flux de trésorerie de Vivendi, présenté en annexe VI.

e. Le dividende distribué au titre de l'exercice 2008 s'est élevé à 1 639 millions d'euros, payé en actions pour 904 millions d'euros (sans incidence sur la trésorerie) et en numéraire pour 735 millions d'euros.

f. Afin de refléter l'effet dilutif de l'attribution, le 9 mai 2012, d'une action gratuite pour 30 actions détenues à chaque actionnaire, le nombre d'actions, le résultat net ajusté par action et les capitaux propres attribuables aux actionnaires de Vivendi SA par action ont été retraités sur l'ensemble des périodes publiées antérieurement à cette attribution, conformément à la norme IAS 33 (Résultat par action).

Vivendi
Médias
Paris
Jean-Louis Erneux, +33 (0) 1 71 71 15 84
Solange Maulini, +33 (0) 1 71 71 11 73
ou
New York
Jim Fingeroth (Kekst), +1 212 521 4819
ou
Londres
Tim Burt, +44 (0)20 7240 2486
ou
Relations Investisseurs
Paris
Jean-Michel Bonamy, +33 (0) 1 71 71 12 04
France Bentin, +33 (0) 1 71 71 30 45
ou
New York
Eileen McLaughlin, +1 212 572 8961

Business Wire