BFM Patrimoine

Virbac: l'activité organique du T2 a progressé de 1,3% dans une conjoncture difficile

BFM Patrimoine

PARIS (Dow Jones)--Le spécialiste de la santé animale Virbac (VIRP.FR) a annoncé jeudi que son chiffre d'affaires à changes et périmètre constants avait progressé de 1,3% à 189,2 millions d'euros au deuxième trimestre, dans un contexte de cr

PARIS (Dow Jones)--Le spécialiste de la santé animale Virbac (VIRP.FR) a annoncé jeudi que son chiffre d'affaires à changes et périmètre constants avait progressé de 1,3% à 189,2 millions d'euros au deuxième trimestre, dans un contexte de croissance "modérée".

Celle-ci "s'explique en partie par une dynamique de marché restée relativement faible durant ce trimestre du fait d'un environnement économique toujours difficile en Europe et de conditions climatiques encore peu favorables dans différentes régions, qui se sont traduites par une faible pathologie", a précisé le groupe dans un communiqué.

Le chiffre d'affaires consolidé a pour sa part progressé de 9,4% par rapport à la période correspondante de 2012 et de 11,7% "hors impact toujours défavorable des taux de change".

Outre la conjoncture, la performance trimestrielle du groupe a été pénalisée par le repli des ventes du vaccin CaniLeish en Europe du Sud et par le rappel "volontaire" des stocks de l'antiparasitaire Iverhart Plus aux Etats-Unis, auprès des distributeurs "pour des raisons de stabilité". La "commercialisation du produit a été interrompue temporairement", a expliqué Virbac.

Les émergents masqués par les difficultés en Europe

Sur l'ensemble du premier semestre, l'activité à changes et périmètre constants a reculé de 0,5% à 372 millions d'euros, les revenus dans le segment des animaux de compagnie ayant diminué de 0,5% tandis que celui des animaux de production a connu une hausse de 0,5%. "La croissance dans les pays émergents est masquée par la performance négative en Europe et en Australie", a précisé le spécialiste de la santé animale, dont le chiffre d'affaires consolidé a progressé de 6,5% sur six mois et de 8,6% à taux de change constants.

A l'occasion de la publication de son chiffre d'affaires du premier trimestre, à la mi-avril, le groupe avait expliqué que la "faiblesse de l'activité" sur cette période et l'interruption de la commercialisation de son antiparasitaire interne Iverhart Plus aux Etats-Unis avaient rendu "plus difficile à atteindre l'ambition d'une croissance organique de 5% à 7% et d'une augmentation d'un demi-point du taux de rentabilité opérationnelle" en 2013.

"Le groupe reste néanmoins confiant dans sa capacité à générer une croissance globale à deux chiffres de ses ventes et de son résultat opérationnel", avait-il alors indiqué.

Depuis la mi-avril, l'action Virbac a cédé 15% à 152 euros.

-Eric Chalmet, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 65; eric.chalmet@dowjones.com

(END) Dow Jones Newswires

July 18, 2013 12:54 ET (16:54 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-