BFM Patrimoine

Violente crise de croissance dans les sièges d'avions

Nouveaux surcoûts dans les sièges d'avions et nouvel avertissement sur résultats pour Zodiac.

Nouveaux surcoûts dans les sièges d'avions et nouvel avertissement sur résultats pour Zodiac. - Zodiac

L'augmentation des cadences de production de sièges d'avions coûte cher à l'équipementier aéronautique Zodiac, dont le nouvel avertissement sur résultats est durement sanctionné en Bourse.

Séance mouvementée pour Zodiac, dont l'action affichait mercredi soir une chute de près de 20% (-18,7% à 22,9 euros à 17h15). La dernière publication de l’équipementier aéronautique témoigne en effet des difficultés persistantes de son activité Sièges.

Présent sur tous les programmes d'avions commerciaux et auprès de toutes les principales compagnies aériennes, le groupe évolue dans un marché porteur, mais les prises de commandes de la branche « Seats » sont allées bien au-delà de ses capacités. Un problème qui dure, étant donné qu'il était déjà à l’origine de l’avertissement sur résultats lancé le 19 mars dernier.

Sur le plan financier, les coûts induits par les mesures de rattrapage sont élevés. Pour cette raison, le groupe avait prévenu fin juin que l’objectif d’un résultat opérationnel courant proche de celui de l’exercice précédent ne serait probablement pas atteint.

Mais le redressement est encore plus lent que prévu. La société signale en effet que les surcoûts opérationnels devraient coûter environ 500 points de base sur sa marge opérationnelle au-delà de ce qu’elle avait déjà estimé. Ainsi, Zodiac prévient son résultat opérationnel courant devrait chuter de 40% par rapport à celui de l’exercice précédent, pour s’établir autour de 340 millions d’euros, loin des attentes du consensus (487 millions d'euros).

Le résultat "sera significativement impacté par les difficultés des activités Aircraft Interiors et en particulier de la branche Seats, ainsi que par le coût lié à la mise en place de plans de redressement ", explique le groupe.

"Ces dérapages importants sont le fait de dépréciations de stocks, de pénalités, de surcoûts de production et de transport, de frais de personnel, de coût de mise en place du plan de redressement Focus ", commente mercredi Natixis. Toujours "Neutre" sur Zodiac, le broker a abaissé son objectif de cours de... Lire la suite sur TradingSat.com

>> Suivez en temps le cours de l'action Zodiac Aerospace sur TradingSat.com

François Berthon