BFM Patrimoine

Vi Holding annonce l’étape finale de la mise en œuvre d’un projet d’investissement sans précédent en Chine

BFM Patrimoine

Vi Holding organise la finition de la construction et le démarrage effectif des activités du complexe Yulian au cours du deuxième trimestre de 2015. Situé dans la province de Henan, e Yulian est un complexe verticaleme

Vi Holding organise la finition de la construction et le démarrage effectif des activités du complexe Yulian au cours du deuxième trimestre de 2015. Situé dans la province de Henan, e Yulian est un complexe verticalement intégré destiné au laminage à chaud et à froid d’alliages d’aluminium, avec une capacité de 600 000 tonnes et 400 000 tonnes, respectivement.

Le lancement de l’usine Yulian marquera la dernière phase du projet de création d’un groupe d’entreprises de transformation de l’aluminium de haut niveau en Chine que Vi Holding a commencé en 2006. L’investissement total s’élève maintenant à 3,3 milliards de dollars, y compris 1,2 milliards de dollars fournis par les actionnaires, le reste étant financé par des prêts de banques chinoises et des bénéfices réinvestis.

S’exprimant lors d’une rencontre intergouvernementale à Sotchi, en octobre, le Vice-Premier ministre Wang Yang a déclaré qu’il n’y a jamais eu de projet d’investissement russe comparable en Chine.

Lorsqu’il sera opérationnel, le complexe Yulian ravira 20 % des parts du marché chinois de production de l’aluminium dans de nombreux segments à haute technologie – le plus grand dans le monde, selon le fondateur et président du groupe, Vitaliy Machitski.

Le complexe chinois de Vi Holdings a présentement la capacité de produire environ 800 000 tonnes d’aluminium raffiné, y compris 600 000 tonnes d’aluminium laminé à chaud, 60 000 tonnes de produits plats et 150 000 tonnes d’anodes. Il a la capacité de produire 750 000 tonnes d’aluminium de première fusion pour le raffinage et 420 000 tonnes de coulées d’aluminium.

Un complexe de production verticalement intégrée a été créé, y compris la production de charbon, d’électricité, d’anodes précuites, d’aluminium et d’alliages pour l’industrie électrique, et la transformation de haut niveau de l’aluminium de première fusion en produits de haute technologie. Le complexe Yulian n’est pas une fonderie d’aluminium, mais plutôt une installation de fabrication de produits d’aluminium de haute technologie, a commenté la direction de Vi Holding.

L’électricité est fournie depuis des centrales électriques, avec une capacité combinée de 1 500 mégawatts, le carburant nécessaire à la production de cette électricité étant fourni par neuf mines à proximité appartenant à la société, avec une réserve établie de 150 millions de tonnes. Vi Holding emploie environ 16 000 personnes en Chine.

Le complexe est situé dans deux parcs industriels, dans les villes de Gongyi et Linzhou. Il fait partie de Henan Yulian Energy Group, qui est détenu à 97 % par Vimetco, une filiale de Vi Holding.

Vi Holding, qui jusqu’à présent a développé le projet sans aide de l’état, espère recevoir un soutien de la part des autorités chinoises en vertu de la politique chinoise stimulant la création de capacités de production intégrées de haute technologie.

La direction de Vi Holding a déclaré que le projet permettra de réduire la dépendance du marché chinois aux importations dans de nombreux segments : matériaux de boîtes en aluminium, plaques lithographiques (CTP, CNCP), billettes pour feuilles de haute technologie, feuilles d’aluminium pour l’industrie automobile et autres produits nécessitant des alliages de haute précision.

« Le projet d’investissement Yulian figure dans la liste des 500 meilleures entreprises de haute technologie en Chine », a indiqué Zhang Deguang, président de la Fondation chinoise pour les études internationales (China Foundation of International Studies). « Ce sera un modèle pour l’expansion future de notre coopération », a-t-il ajouté.

Lors de la rencontre intergouvernementale de Sotchi, M. Wang a déclaré que les autorités chinoises « étudient le sujet de conversation avec les homologues russes concernant le projet de Vi Holding » et chercheront une solution aux problèmes auxquels les entreprises métallurgiques en Chine font face.

Yulian a reçu le statut de coentreprise avec investissement étranger avant même l’arrivée de Vi Holding : en 2003, Oriental Patron, une société contrôlée par les investisseurs Zhang Gao Bo et Zhang Zhi Ping de Hong Kong, avait investi dans des actions de l’entreprise. Vi Holding a rejoint le projet en 2006. Oriental Patron possède actuellement une participation à hauteur de 10 % du capital de Vimetco.

En plus de ses investissements dans le secteur de l’aluminium, Vi Holding est engagé dans le développement du gisement de platine Darwendale au Zimbabwe, l’un des plus grands gisements de platine dans le monde. L’entreprise possède également des projets de développement immobilier à Moscou.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Vi Holding
Anatoliy Shiryaev, +7 (495) 959-4202
Conseiller du Président en matière de médias, relations et communications
Fax : +7 (495) 959-4251
viholding@viholding.com
www.viholding.com

Business Wire