BFM Patrimoine

UPDATE2: La Chine sanctionne plusieurs fabricants de verres et lentilles ophtalmiques

BFM Patrimoine
(Actualisation: commentaire du porte-parole d'Essilor.) PEKIN (Dow Jones)--La Chine a annoncé jeudi avoir infligé à plusieurs fabricants de verres correcteurs et de lentilles de contact des amendes de plus 19 millions de yuans (2,2 millions d'euro

(Actualisation: commentaire du porte-parole d'Essilor.)

PEKIN (Dow Jones)--La Chine a annoncé jeudi avoir infligé à plusieurs fabricants de verres correcteurs et de lentilles de contact des amendes de plus 19 millions de yuans (2,2 millions d'euros) pour manipulation présumée des prix.

Sur son site Internet jeudi, la Commission nationale du développement et de la réforme en Chine a déclaré avoir pris ces sanctions à l'issue d'une enquête ayant montré que certains fabricants avaient enfreint la législation chinoise contre les monopoles en exerçant un contrôle sur les prix des distributeurs et des points de vente.

Les fabricants cités par l'autorité chinoise comprennent le groupe français Essilor (EI.FR), Bausch & Lomb, filiale optique du laboratoire canadien Valeant Pharmaceuticals (VRX.T), l'américain Johnson & Johnson (JNJ), les japonais Nikon (7731.TI) et Hoya (7741.TI), l'allemand Carl Zeiss et le chinois Shanghai Weicon Optics.

Un porte-parole d'Essilor a indiqué que la filiale du groupe basée à Pékin avait étroitement collaboré avec les autorités chinoises et pris les mesures nécessaires pour améliorer la situation et se conformer entièrement à la législation. Une représentante de Nikon a noté que le groupe était présent en Chine par l'intermédiaire d'une coentreprise avec Essilor.

Les autres groupes n'ont pas répondu immédiatement aux demandes de commentaires.

L'amende la plus élevée, de 8,8 millions de yuans, a été infligée à Essilor, a indiqué l'autorité chinoise. Ce montant représente 2% du chiffre d'affaires généré par la branche chinoise du groupe français l'année dernière, a indiqué l'agence, en ajoutant qu'Essilor avait coopéré à son enquête. Nikon doit s'acquitter d'une amende de 1,7 million de yuans, selon l'agence.

Bausch & Lomb a reçu une amende de 3,7 millions de yuans, tandis que J&J devra payer 3,6 millions de yuans, toujours selon l'autorité chinoise. Carl Zeiss s'est vu infliger une amende 1,8 million de yuans. Hoya et Weicon n'ont pas été sanctionnés, les deux groupes ayant fourni des preuves, a ajouté la commission.

-Carlos Tejada, Dow Jones Newswires

(Laurie Burkitt et Joy Ma ont contribué à cet article)

(Version française Céline Fabre et Maylis Jouaret)

(END) Dow Jones Newswires

May 30, 2014 04:26 ET (08:26 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-