BFM Patrimoine

UPDATE2: GM se retire du capital de Peugeot qui négocie avec Dongfeng

BFM Patrimoine

(Actualisation: nouveaux éléments sur un possible accord avec Dongfeng, éléments de contexte) PARIS (Dow Jones)--Le constructeur automobile américain General Motors (GM) a créé la surprise jeudi en annonçant la mise en vente de la totalité d

(Actualisation: nouveaux éléments sur un possible accord avec Dongfeng, éléments de contexte)

PARIS (Dow Jones)--Le constructeur automobile américain General Motors (GM) a créé la surprise jeudi en annonçant la mise en vente de la totalité de sa participation de 7% dans le français PSA Peugeot Citroën (UG.FR) alors que le constructeur français poursuit ses négociations de rapprochement avec le groupe chinois Dongfeng.

L'alliance entre GM et Peugeot rencontre des difficultés depuis sa création l'an dernier mais la direction du constructeur américain a assuré que ce désengagement capitalistique ne remettait pas en cause le partenariat mis en place avec PSA pour développer des véhicules en commun.

"Notre participation devait permettre de soutenir les efforts de PSA pour lever des capitaux au moment de la création de l'alliance GM-PSA et ce soutien n'est plus nécessaire", a déclaré le vice président de GM, Steve Girsky, cité dans un communiqué. Plus tôt dans la journée, PSA avait annoncé que son alliance opérationnelle avec GM produirait moins de synergies que prévu initialement et qu'il envisageait de lancer une augmentation de capital. GM avait acquis cette participation dans le constructeur français lors de la conclusion de leur alliance stratégique en mars 2012. GM avait annoncé en août 2012, soit 5 mois après la conclusion de l'alliance, qu'il risquait de devoir passer une dépréciation sur sa participation dans Peugeot dont la valeur avait chuté à 244 millions de dollars contre 404 millions de dollars au moment de son entrée dans le constructeur français.

Jeudi, PSA a estimé que son alliance avec GM permettrait de dégager un total de 1,2 milliard de dollars de synergies d'ici à 2018, au lieu des 2 milliards de dollars estimés initialement.

Cette sortie du capital de GM intervient alors que le groupe français a indiqué poursuivre des discussions avec d'autres partenaires potentiels, dont le chinois Dongfeng Motor (0489.HK), afin de développer de nouveaux projets industriels et commerciaux.

Selon des sources proches du dossier, PSA et Dongfeng continuent de travailler sur un accord pour renforcer leur alliance avec une série de projets industriels et commerciaux qui pourraient être finalisés dés janvier.

Si les deux groupes se sont déjà mis d'accord sur certains paramètres de leur rapprochement industriel, ils poursuivent leurs discusions sur les conditions de l'investissement du groupe chinois dans PSA.

Avec des ventes automobiles qui stagnent en Europe depuis la récession, le constructeur français voudrait étendre son empreinte internationale tout en se protégeant des évolutions des taux de change alors que la vigueur de l'euro face aux monnaies des pays émergents a largement érodé ses ventes et ses marges lors des derniers mois.

Le groupe chinois souhaite de son côté développer ses ventes hors de son marché domestique et tirer profit de la robustesse de la demande automobile sur les marchés émergents.

Selon des personnes proches du dossier, Dongfeng et l'Etat français pourraient prendre une participation minoritaire importante de PSA dans le cadre d'une augmentation de capital qui pourrait atteindre près de 3 milliards d'euros.

La famille Peugeot, qui détient actuellement 25,4% du capital et 38,1% des droits de vote du constructeur, pourraient ainsi perdre le contrôle de l'entreprise pour la première fois depuis sa création.

Peugeot a admis pour la première fois jeudi que le groupe étudiait une augmentation de capital pour renflouer son bilan et financer son développement international. Le groupe français a également annoncé 1,1 milliard d'euros de dépréciations, tout en confirmant ses prévisions de flux de trésorerie.

-David Pearson, Noémie Bisserbe, Thomas Varela et Jeff Bennett, Dow Jones Newswires

(Version française Jérôme Batteau)

(END) Dow Jones Newswires

December 12, 2013 16:24 ET (21:24 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-