BFM Patrimoine

UPDATE: Orange proche d'un accord sur la cession de sa filiale dominicaine - PDG

BFM Patrimoine
(Actualisation: contexte, déclarations de Stéphane Richard sur les projets d'acquisition d'Orange en Europe) BARCELONE (Dow Jones)--Orange (ORA.FR) devrait annoncer dans les jours qui viennent un accord d'un montant "nettement supérieur"

(Actualisation: contexte, déclarations de Stéphane Richard sur les projets d'acquisition d'Orange en Europe)

BARCELONE (Dow Jones)--Orange (ORA.FR) devrait annoncer dans les jours qui viennent un accord d'un montant "nettement supérieur" à un milliard d'euros sur la cession de sa filiale en République dominicaine, a annoncé vendredi son président-directeur général, Stéphane Richard. Cette transaction permettra à l'ancien monopole français des télécommunications de renforcer sa trésorerie avant une vague attendue de consolidation dans le secteur.

"La probabilité que nous fassions une annonce sur la République dominicaine dans les prochains jours est très élevée", a indiqué Stéphane Richard, qui s'exprimait en marge d'une conférence investisseurs à Barcelone. Le montant sera "nettement supérieur" à un milliard d'euros, a-t-il ajouté.

Orange a mis sa filiale dominicaine en vente au cours de l'été, dans le cadre de ses efforts pour réduire sa dette, augmenter sa flexibilité financière et pouvoir ainsi jouer un rôle dans la vague de consolidation attendue dans le secteur des télécommunications en Europe. Parmi les entreprises ayant exprimé un intérêt préliminaire figurent le britannique Cable & Wireless Communications (CWC.LN), le jamaïcain Digicel et le conglomérat dominicain Grupo Leon Jimenes, avaient indiqué le mois dernier des personnes proches du dossier.

Le PDG d'Orange n'a fait aucun commentaire sur l'identité de l'acheteur ou la structure de la transaction.

Cette annonce intervient alors que Stéphane Richard prépare Orange à participer à un mouvement de consolidation dans le secteur européen des télécommunications. Le groupe pourrait se porter acquéreur d'opérateurs mobiles en Espagne ou en Pologne, ou d'opérateurs fixes en Belgique ou en Roumanie, a expliqué Stéphane Richard pendant la conférence investisseurs vendredi.

Certaines transactions seraient toutefois moins probables. Stéphane Richard a ainsi noté vendredi qu'une fusion avec Deutsche Telekom - une théorie qui fait couler beaucoup d'encre - était tout à fait irréaliste dans l'immédiat. Il a également ajouté que si une introduction en Bourse partielle de EE, coentreprise d'Orange et Deutsche Telekom au Royaume-Uni, restait possible, les entreprises pourraient bien décider de conserver leurs intérêts.

"Toutes les options sont ouvertes", a déclaré Stéphane Richard.

Orange Dominicana est le seul actif majeur du groupe français en Amérique latine. Au troisième trimestre, la société comptait 3,3 millions d'abonnés mobiles, un nombre en hausse de 6,3% par rapport à l'année précédente, d'après les données fournies par l'entreprise. La division a réalisé un chiffre d'affaires de 451 millions d'euros en 2012, soit 1% du revenu global d'Orange, selon le rapport annuel de l'opérateur.

-Sam Schechner, Dow Jones Newswires

(Version française Céline Fabre)

(END) Dow Jones Newswires

November 22, 2013 07:59 ET (12:59 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-