BFM Patrimoine

UPDATE: Le CAC 40 termine en recul de 0,3% avant les "minutes" de la Fed

BFM Patrimoine

PARIS (Dow Jones)--Après un départ dans le vert à l'ouverture, les valeurs françaises ont rapidement cédé du terrain dans la matinée et ont ensuite évolué autour de l'équilibre tout au long de l'après midi, les investisseurs ne parvenant p

PARIS (Dow Jones)--Après un départ dans le vert à l'ouverture, les valeurs françaises ont rapidement cédé du terrain dans la matinée et ont ensuite évolué autour de l'équilibre tout au long de l'après midi, les investisseurs ne parvenant pas à se décider en faveur de la hausse ou de la baisse, avant la publication des "minutes" de la dernière réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed), prévue ce soir à 20h00.

Même la publication, dans l'après-midi, de statistiques sur les ventes de logements anciens aux Etats-Unis, qui ont progressé au mois de juillet pour atteindre le niveau le plus haut depuis près de quatre ans, n'est pas parvenu à imprimer une tendance claire sur l'évolution des grands indices boursiers européens, tandis qu'à Wall Street les investisseurs se montraient également prudents à l'ouverture.

L'indice CAC 40 a terminé en léger repli de 0,3% à 4.015,09 points. L'indice SBF 120 a lui aussi fini en baisse de 0,3% à 3.105,93 points.

Concernant les valeurs, l'actualité des sociétés est demeurée très peu fournie. Quelques recommandations d'analystes sont cependant venues animer le marché. Veolia s'est ainsi nettement détachée à la hausse gagnant 8,3% à 11,46 euros, malgré deux recommandations d'analystes opposées. Le titre bénéficié du soutien de Morgan Stanley, qui a relevé sa recommandation sur le titre à "surpondérer", mais n'a pas été perturbé par l'abaissement de recommandation de S&P Equity Research à "vendre".

A l'opposé Sanofi, qui était parvenue a bien résister mardi au mouvement de baisse généralisée, a cédé du terrain, accusant la deuxième plus forte baisse parmi les valeurs qui compensent l'indice CAC 40 après Unibail-Rodamco. Le titre du groupe pharmaceutique a perdu 1,6% à 75,75 euros tandis que celui de la foncière reculait de 1,7% à 175,50 euros.

Axa a de nouveau subi l'une des plus fortes corrections du jour, avec un nouveau repli 1,5% à 17,07 euros, après une chute de près de 4% la veille. D'après un analyste du marché, le secteur financier continue d'être malmené à la Bourse sous l'effet des craintes d'un ralentissement des rachats obligataires de la Fed, couplé à des prises de bénéfices, après le rally observé sur le secteur en juillet.

GDF Suez, de son côté, a plutôt bien résisté, abandonnant 0,2% à 16,52 euros, en dépit de l'abaissement de la recommandation des analystes de HSBC sur le titre, passée de "surpondérer" à "neutre".

-Yann Morell y Alcover, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 60; yann.morellyalcover@wsj.com

(END) Dow Jones Newswires

August 21, 2013 11:57 ET (15:57 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-