BFM Patrimoine

UPDATE: Le CAC 40 pénalisé par la détérioration de la confiance des ménages américains

BFM Patrimoine
PARIS (Dow Jones)--La Bourse de Paris a perdu du terrain vendredi, revenant sur ses gains de la veille après la publication d'indicateurs mitigés aux Etats-Unis. "Après la forte hausse de ces derniers jours, les investisseurs prennent leurs b

PARIS (Dow Jones)--La Bourse de Paris a perdu du terrain vendredi, revenant sur ses gains de la veille après la publication d'indicateurs mitigés aux Etats-Unis. "Après la forte hausse de ces derniers jours, les investisseurs prennent leurs bénéfices", commente un opérateur parisien.

Le CAC 40 a clôturé en baisse de 0,7% à 3.844,03 points et le SBF 120 a perdu 0,6% à 2.967,48 points.

Contre toute attente, la confiance des ménages américains s'est détériorée au mois de mars. L'indice de confiance Thomson Reuters-Michigan a reculé à 71,8 à la mi-mars, contre 77,6 fin février, alors que les économistes s'attendaient en moyenne à un indice en légère hausse à 78.

La production industrielle aux Etats-Unis a en revanche progressé en février, sous l'effet d'une forte hausse de l'activité dans les secteurs des biens de consommation durables, tandis que les basses températures ont soutenu la demande dans le domaine des services collectifs.

Plus forte hausse du CAC 40, le titre Bouygues gagne 2,1% à 22,78 euros. L'Autorité de régulation des télécoms (Arcep) a autorisé jeudi Bouygues Telecom à utiliser à partir du 1er octobre 2013 sa bande de fréquences 2G pour y faire transiter des services de téléphonie mobile de quatrième génération (4G).

L'avantage compétitif dont pourrait bénéficier Bouygues en raison de cette décision a pesé sur le cours de ses principaux concurrents. La maison mère de SFR, Vivendi, a ainsi vu son action, lanterne rouge du CAC 40, reculer de 3,3% à 16,10 euros. France Telecom a toutefois clôturé en hausse de 0,4% à 8,51 euros.

Parmi les valeurs en hausse, Capgemini a également gagné 0,7% à 38,65 euros après le relèvement de l'objectif de cours d'UBS sur le titre.

En dehors du CAC 40, Ingenico a perdu 2,9% à 44,64 euros, après l'annonce par Safran de la cession d'un bloc d'actions représentant 12,6% du capital du fabricant de terminaux de paiement, sur les 22,6% que le motoriste détient au total dans le groupe.

Rubis a par ailleurs perdu 3,7% à 49,67 euros, au lendemain de la publication de ses résultats annuels.

A contre-tendance, le promoteur Nexity a gagné 3,7% à 28,70 euros, en anticipation des mesures que pourraient prendre le gouvernement pour favoriser la construction de logements.

Les investisseurs restent par ailleurs attentifs à la conclusion du Sommet européen et de la réunion des ministres des Finances de la zone euro vendredi.

Lundi, les chiffres du oommerce extérieur de la zone euro en janvier seront publiés à 11h00.

-Thomas Varela, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 72; thomas.varela@dowjones.com

(END) Dow Jones Newswires

March 15, 2013 13:03 ET (17:03 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-