BFM Patrimoine

UPDATE: Le CAC 40 cède aux prises de bénéfices et termine en repli de 1%

BFM Patrimoine

PARIS (Dow Jones)--Dans le rouge dès les premiers échanges, les valeurs françaises ont poursuivi leur repli tout au long de la journée de lundi, cédant aux prises de bénéfices après le rebond observé en fin de semaine dernière. L'ouverture

PARIS (Dow Jones)--Dans le rouge dès les premiers échanges, les valeurs françaises ont poursuivi leur repli tout au long de la journée de lundi, cédant aux prises de bénéfices après le rebond observé en fin de semaine dernière. L'ouverture des marchés à New York sur une note indécise à poussé les investisseurs à encore plus de prudence alors que l'agenda du jour était dépourvu de rendez-vous majeur et que les investisseurs attendent une série de publications statistiques plus tard dans la semaine, notamment les indices PMI du mois d'août en Chine et en Europe.

A l'instar de l'ensemble des grandes places européennes, l'indice CAC 40 a terminé la séance en repli, cédant 1% à 4.083,98 points. L'indice SBF 120 a lui perdu 0,8% à 3.156,35 points.

La plus forte baisse du jour parmi les valeurs qui composent l'indice CAC 40 a été subie par Lafarge, avec un repli de 4,2% à 47,25 euros, alors que le cimentier est implanté en Egypte. Le titre a ainsi perdu le terrain gagné depuis le début du mois.

L'action du constructeur automobile Renault fait également partie des plus fortes baisses, avec un repli de 1,9% à 60,92 euros, alors que les analystes de Macquarie ont abaissé leur objectif de cours sur le titre, de 78 à 73 euros.

Total a perdu 1,2% à 41,06 euros. Le ministère yéménite du Pétrole a retenu 18 groupes internationaux, y compris le géant pétrolier français pour participer à un appel d'offres portant sur 20 blocs onshore et offshore.

EADS s'est quant à lui replié de 0,7% à 44,88 euros. Le groupe a affirmé dimanche qu'il restait en lice, aux côtés de ses partenaires du consortium Eurofighter, pour remporter un contrat de 7,3 milliards de dollars portant sur la fourniture à la Corée du Sud de 60 avions de chasse, démentant des informations de la presse sud-coréenne selon lesquelles la candidature de l'Eurofighter Typhoon a été écartée.

A l'opposé, Publicis a enregistré la plus forte hausse du jour, parmi les valeurs composant l'indice CAC 40, après un départ laborieux ce matin. Le titre a gagné 1,6% 57,74 euros, effaçant une partie du retard pris au cours des deux séances précédentes au cours desquelles il avait cédé 3,4%.

Gemalto, en tête du classement des plus fortes hausses une bonne partie de la journée, a finalement vu son avance se réduire dans l'après-midi. Le titre a tout de même rebondi de 1,2% à 86,99 euros, continuant de bénéficier d'une série de commentaires d'analystes favorables la semaine passée.

-Yann Morell y Alcover, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 60; yann.morellyalcover@wsj.com

(END) Dow Jones Newswires

August 19, 2013 11:53 ET (15:53 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-